Solar Impulse vole de nuit

  • A
  • A
Solar Impulse vole de nuit
@ REUTERS
Partagez sur :

L’avion solaire a réussi un premier vol de nuit et a atterri après 26 heures dans les airs.

Le projet Solar Impulse a franchi une étape décisive : réaliser un vol de journée pour remplir ses batteries et continuer toute la nuit grâce à l’énergie accumulée. L'avion expérimental Solar Impulse a en effet atterri jeudi matin sans encombre après un vol de 26 heures.

L'appareil, piloté par André Borschberg, a touché la piste de la base militaire de Payerne, dans l'ouest de la Suisse, à 9h01, accueilli par les applaudissements d'une centaine de spectateurs.

Ouvrir la voie à l’aviation verte

Le prototype, dont les ailes sont recouvertes de 12.000 cellules photo-voltaïques alimentant ses quatre moteurs électriques, avait décollé mercredi matin et a poursuivi sans interruption son vol de nuit, une première pour l'appareil et l'équipe.

"Il y a onze ans, les technologies pour économiser les énergies fossiles n'étaient pas aussi efficaces, c'était le tout début. Maintenant, on a passé le cap des énergies propres qui sont disponibles, mais pas ou très peu utilisées parce qu'il manque la volonté politique pour les pousser", a-t-il déclaré à l’issue de ce premier vol de nuit.

Un pas de plus vers un tour du monde

La réussite de ce premier vol de nuit est un grand pas dans l’optique du tour du monde prévu pour 2013. Bertrand Piccard espère en effet, une fois les derniers réglages de l’avion terminé, réaliser un tour du monde en avion sans utiliser la moindre goutte de carburant.

Solar Impulse avait réussi le 7 avril en Suisse son premier vol d'environ une heure et demie, première étape d'une série d'essais. L'équipe de quelque 70 personnes compte en effectuer d'autres pour calibrer la machine et finalement construire un deuxième exemplaire qui devra fera le tour du monde en cinq étapes vers 2013, voire 2014.