Municipales 2014 à Paris : revivez les moments forts du débat

  • A
  • A
Municipales 2014 à Paris : revivez les moments forts du débat
Pour la première fois, Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko- Morizet (UMP) étaient réunies sur un plateau pour 90 minutes d'un débat orchestré exclusivement par LCI, Europe 1, Le Parisien-Aujourd'hui en France.@ Patrick Roncen/TF1
Partagez sur :

Pour la première fois, Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko- Morizet (UMP) étaient réunies sur un plateau pour 90 minutes d'un débat.

Le débat. Pour la première fois, Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko- Morizet (UMP) se sont réunies sur un plateau pour 90 minutes d'un débat orchestré exclusivement par LCI, Europe 1 et Le Parisien-Aujourd'hui en France. A leurs côtés, Wallerand de Saint-Just (FN), Christophe Najdovski (EELV) et Danielle Simonnet (Front de Gauche) ne se sont pas laissés faire face aux deux favoris. 

Sur twitter : @europe1 

 #LeDébatParis

>> Europe1.fr vous fait vivre le débat minute par minute :

20h. Le débat est terminé !Après 1h30 de discussion, les candidats ont terminé leurs interventions avec une petite minute face caméra. Wallerand de Saint-Just a ainsi estimé être "seul candidat qui tranche vraiment avec les candidats PS et UMP". NKM, elle refuse la résignation. Il n’y a pas de fatalité au déclassement de Paris". Quant à Anne Hidalgo, elle assure que "le mandat de maire, c’est le plus beau. Il s’agit de servir Paris, pas de s’en servir".

19h47. "une crise terrible du logement". Sur le logement, souci majeur des Parisiens, Christophe Najdovski ambitionne "0% logement vide. C’est un travail législatif et nos parlementaires ont déposé des amendements sur le projet actuellement étudié. Nous avons un millions de mètres carré de bureaux vides à Paris ! Je veux en récupérer la moitié." Danielle Simonnet a quant à elle rappelé que depuis l’arrivée de la nouvelle majorité socialiste au pouvoir, il y a eu "0% de réquisition".

Quant à NKM, elle se veut "un maire bâtisseur, avec un objectif prioritaire : faire en sorte que les classes moyennes puissent rester à Paris." Wallerand de Saint-Just, lui, évoque "une crise terrible du logement à Paris" et veut, lui aussi, "faire revenir les classes moyennes en leur vendant 5% de la superficie du parc social à  des prix très attractifs."

19h40. "Créer une piscine à 500 mètres de la mer". "Créer un espace vert Avenue Foch, c'est comme créer une piscine à 500 mètres de la mer", a lancé la candidate UMP, dénonçant le projet de sa rivale PS de créer une coulée verte. Anne Hidalgo veut en effet "introduire des espaces verts dans Paris", là ou pour NKM, "on peut couvrir sept portions de périphérique et y superposer des espaces verts et des équipements sportifs légers".

19h35. "Que la droite ne revienne pas".  "Les impôts locaux ne sont pas calculés sur les revenus du travail, du capital. Je suis pour la révolution fiscale. Les impôts locaux sont injustes socialement", tacle Danielle Simonnet. La candidate du Front de Gauche se montre sévère avec les deux principales candidates mais elle se dit "prête" à faire rebattre la droite en cas de second tour où elle serait absente. "J'ai participé, en 2001, à ce qu'on expulse la droite de la Mairie de Paris. Il n'y aura aucun soucis pour que l'on fasse en sorte qu'elle ne revienne pas", a-t-elle déclaré.



Anne Hidalgo à NKM : "vous voulez un plan...par Europe1fr

19h30. "Vous n'êtes pas ma porte-parole!" "Je veux réduire les dépenses d'un milliard sur six ans. Je veux maximum 20 adjoints (contre 36 actuellement)". NKM, dans cette promesse, va dans le sens de sa rivale socialiste. Mais pour la candidate de droite, "Anne Hidalgo change d'avis sur ce sujet comme sur beaucoup de sujets. La Anne Hidalgo du lundi n'est pas la même que celle du mercredi". "Vous n'êtes pas mon porte-parole", rétorque la candidate socialiste. "Votre plan à peine secret est de casser le service public : les crèches, les écoles...", renchérit-elle. Et d'asséner : "vous n'êtes pas respectueuse des Parisiens". 



NKM : "je n'ai pas l'intention de m'excuser"par Europe1fr

19h20. "Le FN n'a pas changé".  Les candidats parlent désormais fiscalité. "Je propose de réduire les dépenses de fonctionnement de 20% en six ans", lance d'emblée Wallerand de Saint-Just (FN). "Il y eu, par exemple, des dépenses extrêmement importantes prévues, dans le cadre de l'enfance en difficulté, dans le cadre de l'immigration. M.Delanoë et Mme Hidalgo ont dit aux pays où il y a eu des printemps arabes ou aux population d'Europe de l'est : 'vous pouvez venir à Paris, tout sera pris en charge'", a dénoncé le candidat FN. "Le FN n'a pas changé", a rétorqué Anne Hidalgo, rappelant sa promesse de ne plus augmenter les impôts.

"Je serai le maire du 0 impôts supplémentaires, à Longjumeau j'ai baissé les impôts comme je l'avais promis", a, pour sa part, réagi NKM.

19h : "Une fatwa pour les automobilistes". Place au débat sur les transports. "Paris est une grande ville monde, il faut qu'on puisse bouger", commence Anne Hidalgo, qui avance un chiffre : "7% des déplacements se font en voiture". "Je veux renforcer les transports doux, je veux une ville qui respire", argumente-t-elle, pour défendre notamment la très controversée fermeture des voix sur berges, le prolongement du tramway ou encore la possibilité de mettre en place des rechargements gratuits, le soir, pour les voitures électriques.

"La municipalité sortante a mis en place une fatwa pour les automobilistes. Elle a crée un gigantesque embouteillage et a rançonné les automobilistes", rétorque NKM, qui se donne trois objectif : "moins de stress, moins de pollution et plus de liberté dans les transports".  "La démagogie a encore de beaux jours devant elle. Vous avez encouragé le diesel et aujourd'hui on en crève au sens propre. Moi, je veux qu'on prenne un tram d'avance. Je veux faire revenir un tram au bord de la Seine", promet pour sa part, Christophe Najdovski (EELV). "Je ne veux plus mettre un centime d'argent public dans le Diesel", a rebondi NKM.

18h51 : Il faut "placer l’humain avant tout". Alors que NKM et Anne Hidalgo assurent toutes les deux que les caméras de surveillance sont un outil utile pour lutter contre l’insécurité, Danielle Simonnet, candidate du Parti de gauche, estime de son côté que "dans nos quartiers, on a besoin de l’humain d’abord. Si on défendait les commerces de proximité et les services publics, ce serait beaucoup plus efficace. Oui je supprimerais les caméras de surveillance." Une position partagée par Christophe Najdovski (EELV), pour qui il faut "placer l’humain avant tout".

18h46. "Un message 100 fois répété ne fait pas une vérité." Alors qu’Anne Hidalgo a regretté que la précédente mandature de Nicolas Sarkozy ait baissé le nombre de policiers à Paris, NKM s’est emportée, assurant qu'"un message 100 fois répété ne fait pas une vérité. Les syndicats de police ont confirmé que les effectifs policiers sont restés stables."



18h42. Hidalgo "pas favorable à une police municipale". La réponse d’Anne Hidalgo ne s’est pas fait attendre. "Je connais bien ce sujet, je vais sur le terrain, je discute avec le policiers, avec qui j’ai récemment passé une nuit. La sécurité, il y a ceux qui en parlent et ceux qui agissent." Et de préciser ne pas "être favorable à une police municipale".

18h40. La sécurité, premier thème abordé. NKM, première candidate à prendre la parole, veut "être un maire totalement impliqué dans la sécurité de la ville. C’est au cœur des problèmes des Parisiens. Il y a une grande injustice : ils ne peuvent pas avoir de police municipale ! Moi, je veux changer cette loi. Et doubler le nombre de caméras de surveillance."

18h30. Le débat va commencer ! Jean-Pierre Elkabbach (Europe 1), Matthieu Croissandeau (Le Parisien) et Michel Field (LCI) animeront la discussion.

18h. Le débat va s'ouvrir dans une demi-heure. Savez-vous de quoi il va parler ? Principalement de sécurité, de transport et circulation ainsi que de fiscalité. Ce sont les thèmes les plus demandés par les Parisiens, selon un sondage ifop pour LCI, Europe 1, Le Parisien-Aujourd'hui en France réalisé avant le débat auprès de 1.089 personnes inscrites sur les listes électorales.

Sondage

>>> Retrouvez également ci-dessous les programmes d'Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet :

Programmes NKM Hidalgo

© Europe1

sur le même sujet, sujet,

>> INFOGRAPHIE - NKM V.S. Hidalgo, programme contre programme

>> PORTRAITS CROISES -  NKM, Hidalgo, qui est la plus parisienne ?

>> SOUTIEN - L'"artiste" Carla Bruni avec NKM

>> EN BREF - Une dissidence de plus pour NKM

>> URBANISME - Avenue Foch : le débat qui divise