Le journal de l'économie de Martial You

  • A
  • A
Le journal de l'économie de Martial You
Partagez sur :

Martial You consacre sa chronique à l'arrivée de General Motors sur eBay. Dans Europe 1 matin, avec Aymeric Caron.

Après être sorti du régime des faillites, il y a quelques jours, General Motors tente de relancer ses ventes en proposant ses modèles sur eBay ! Ça commence à partir d'aujourd'hui, c'est réservé aux californiens et, pour le propriétaire de marques mythiques comme Cadillac, Chevrolet, Pontiac ou Hummer, ça sent la manoeuvre désespérée, non ?

Disons qu'il y a un moment où on ne peut plus se draper dans sa gloire passée. À Detroit, la capitale de l'automobile américaine, les superbes tours de Ford et de General Motors se font face, se narguent, mais il s'agit de vestiges. GM s'est placé sous la loi des faillites pendant un mois pour solder le gros de sa dette. L'Etat avait dû injecter 30 milliards de dollars pour sauver l'entreprise. Elle a aussi dû fermer un quart de ses concessions, supprimer 47.000 postes et réduire son porte-feuille de marques.D'ici 2010, General Motors ne devrait plus conserver que 4 enseignes : Chevrolet, Cadillac, Buick et GMC. La cure d'amaigrissement a donc été brutale mais maintenant il faut écouler les stocks.

GM va donc mettre en vente plus de 20.000 véhicules neuf sur eBay.

Le constructeur a déjà un contrat avec eBay pour vendre des voitures d'occasion mais, cette fois, il s'agit de véhicules neufs qui dorment dans les 225 concessions de Californie. Les modèles seront moins chers car il y aura plusieurs possibilités : soit vous achetez directement la voiture au prix indiqué soit vous négociez les prix directement avec les vendeurs. GM teste sa formule en Californie, l'Etat le plus riche d'Amérique mais aussi celui où internet est le plus développé. C'est aussi une terre de reconquête pour les constructeurs américains qui ont vu les ventes de modèles écolo comme la Prius de Toyota leur damer le pion. Si c'est un succès, le dispositif pourrait être étendu à tous les Etats-Unis.

Des voitures à vendre sur eBay, pourrait-on le voir en France ?

Il y a déjà eu quelques tentatives sur les sites internet mais il s'agit surtout de coups publicitaires. Quelques Logan avaient été mises en ventes sur eBay, mais sans ristourne, ce qui n'avait pas déclenché d'euphorie. Peugeot avait aussi créé l'événement en janvier 2007 en proposant des petites 1007 sur venteprivée.com. Pour le coup, il s'agissait d'un galop d'essai avant le lancement de son propre site de vente en ligne, peugeotwebstore. À chaque fois, les Français marchent sur des oeufs car ce type de ventes suscite, en général, une lever de boucliers de la part des concessionnaires, qui y voient une concurrence déloyale. C'est pour cela que PeugeotWebStore travaille avec ses vendeurs uniquement et ne met que les véhicules en stock. La vente finit toujours par être enregistrée en concession.

En tout cas, les américains se sont inspirés d'une recette française qui a fait ses preuves : la prime à la casse.

Et là-bas aussi, c'est un succès phénoménal ! On peut gagner jusqu'à 4500 dollars en rendant son épave. Le 24 juillet, l'administration Obama avait débloqué 1 milliard de dollars pour aller jusqu'en novembre. L'enveloppe a été absorbée en une semaine ! Une rallonge a donc été votée et la prime américaine dispose donc d'un budget de 3 milliards de dollars. C'est bien sûr une autre échelle qu'en France où la prime à la casse devrait coûter environ 400 millions d'euros à l'Etat. Comme en France, on privilégie les modèles économes en carburant. Ça, pour le coup, ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour les constructeurs américains car les acheteurs se sont rués sur la Ford Focus mais surtout sur les asiatiques hybride Toyota Prius et Honda Civic.