Le journal de l'économie de Martial You

  • A
  • A
Le journal de l'économie de Martial You
Partagez sur :

Martial You consacre sa chronique au tout nouveau partenariat de Microsoft et Yahoo!. Dans Europe 1 matin, avec Aymeric Caron.

Microsoft et Yahoo! ont annoncé un partenariat dans le domaine de la recherche sur Internet. C'est aujourd'hui le nerf de la guerre pour générer des rentrées publicitaires et l'objectif de ces deux grands noms est clair : faire de l'ombre à Google.Mais cet accord ne convainc pas tout le monde et n'a pas été facile à trouver.

Dans le monde d'Internet, on pourrait dire que cela fait un an et demi que l'on joue au "Tchat" et à la souris entre Microsft et Yahoo!. Dès le 1er février 2008, Microsoft avait proposé de racheter Yahoo!, s'en sont suivi 18 mois de tractations, de "je t'aime, moi non plus". Microsoft était prêt à mettre plus de 47 milliards pour racheter Yahoo!, mais chez Yahoo!, il y a eu une guerre interne entre les actionnaires qui voulaient vendre et ceux qui resistaient, à tel point que le co-fondateur de Yahoo!, Jerry Yang a fini par être débarqué. Finalement, Microsoft finissait par lancer son propre moteur de recherche, Bing, un petit Poucet vis à vis de Google mais un vrai concurrent pour Yahoo!. L'objectif était d'occuper le terrain même si cela a couté 100 millions de dollars au groupe pour moins de 10% de part de marché. L'addition commençait à être salée.

Pourquoi Yahoo! et Microsoft se rapprochent-ils aujourd'hui ?

C'est un peu une côte mal taillée. Le mariage n'a pas été possible alors on choisit la co-location. Yahoo! va utiliser la technologie de Microsoft pour son moteur de recherche mais gardera le gros des recettes publicitaires et conservera la main sur sa stratégie. Pourquoi ce rapprochement ? Tout simplement parce qu'il faut grossir pour exister face à Google qui rafle la mise actuellement : 2 recherches sur 3 se font actuellement sur Google et le reste sur Yahoo! ou Bing. Autrement dit des miettes, qu'il fallait se partager. Désormais, Yahoo! et Microsoft vont pouvoir revendiquer 1/3 du marché. C'est plus vendeur.

Quel est l'enjeu ?

Aujourd'hui, tout le modèle économique d'internet est basé sur les recettes générées par la publicité puisque tout le reste (ou presque) est gratuit. En revanche, les annonceurs paient pour être en bonne place en marge de vos recherches, pour figurer dans les services proposés par les moteurs. Comme elles le faisaient autrefois pour être dans les pages jaunes. Aujourd'hui, Internet est véritablement la PUB aux oeufs d'or. Le marché s'effondre sur tous les autres supports (TV, radio, papier, affichage) mais continue à progresser sur le web. Tous les spécialistes du secteur le disent, le marché va continuer à se replier en 2010, à l'exception du numérique. Le web représente maintenant 15% du marché contre 10% en 2007.

Est-ce que cette "co-location" Yahoo!/ Microsoft, comme vous dîtes, a du sens économiquement ?

C'est bien tout le problème. Cela ressemble surtout à une usine à gaz. On voit mal comment les deux groupes vont pouvoir garder leur indépendance. Il sera très difficile de répartir vraiment les recettes publicitaires. Mais ce n'est pas le plus grave, comment imaginer que les deux groupes, à la culture d'entreprise très différente, pourront être partenaires sur ce qui rapporte de l'argent mais concurrentes sur les contenus ou les services de messageries. Les marchés financiers n'y croient et le titre Yahoo! a lourdement chuté à Wall Street, attendant un rapprochement plus cohérent. C'est d'ailleurs peut-être ça le but caché de Microsoft !