Le journal de l'économie d'Axel de Tarlé

  • A
  • A
Le journal de l'économie d'Axel de Tarlé
Partagez sur :

Bernard Tapie prend un peu plus de 1 % du Club Med. La nouvelle a fait s'envoler le cours de l'action de 7 %.

Bernard Tapie est de retour dans le monde des affaires. Un retour gagnant puisque pour la seule journée d'hier, il a gagné 130.000 euros en une journée. De quoi s'offrir une Ferrari ! Explication : Bernard Tapie a acheté, en début de semaine 260.000 actions Club Med au prix de 9 euros 80. Puis hier, il annonce dans le journal Le Monde qu'il possède 1 % du capital. Boom, l'action grimpe de 7 % à 10 euros 30, soit un gain de 50 centimes. Il suffit de faire le calcul : 50 centimes de gagné sur 260.000 actions, ça fait une plus-value de 130.000 euros.

Bon, en fait, il faut être honnête, ce gain reste virtuel. Si l'action Club Med redescend, la plus-value disparaît. Il n'empêche, hier, il y a bien eu un effet Tapie. Et pour cause, nombre d'actionnaires sont un peu désemparés face à la baisse continue de l'action Club Med qui a été divisée par 5 en deux ans. Reste que les solutions proposées par Bernard Tapie pour redresser le Club Med ne font pas forcément l'unanimité.

Pour lui, le Club doit renouer avec sa tradition "populaire, festive et conviviale, et s'adresser à tous en fonction de leurs moyens". Sympathique, sauf que ce que ce créneau du tourisme populaire est archi-concurrentiel avec des tours opérateurs, beaucoup plus gros, et capable de casser les prix. C'est pour cela qu'Henri Giscard d'Estaing a fait, au contraire, le choix du haut de gamme. Bernard Tapie, le jure, il ne veut pas la place d'Henri Giscard d'Estaing mais, il veut se faire entendre. Hier, il a poursuivit ses achats, 70.000 actions supplémentaires, ce qui fait qu'il possède maintenant 1,3 % du capital. Et Bernard Tapie, le dit, si l'action Club Med continue de chuter, peut-être finira-t-on par venir me chercher.

Car Super Bernard a idées pour mettre le feu dans les soirées du club, en faisant venir, dit-il, des "vrais animateurs", "des intermittents du spectacle", et même des gens connus, comme... Henri Leconte - véridique - Henri Leconte qu'on imagine déjà, en Super GO, sur les plages du club, avec des raquettes de badminton.
Henri Giscard d'Estaing n'a pas souhaité réagir. Le président du Club Med a embarqué hier soir, à Nice, à bord du "Club med 2", le bateau du Club Med, entièrement rénové, qui affiche maintenant 5 tridents.