Le journal de l'économie d'Axel de Tarlé

  • A
  • A
Le journal de l'économie d'Axel de Tarlé
Partagez sur :

La Société Générale, dans l'oeil du cyclone.

Libération annonce de nouvelles pertes pour la Société Générale. Au moins 5 milliards pourraient s'envoler en subprimes non révélées... Bonjour Axel de Tarlé.

Et oui... la Société Générale n'aurait pas totalement nettoyé ses comptes car la banque, très en pointe dans les subprimes, possédait même une filiale spécialisée dans ces placements à haut risque ( la Société Générale Asset Management Alternative Investment). De fait, cette filiale à risque est lourdement impliquée (entre 5 et 10 milliards d'euros) dans ce tout ce qu'on appelle aujourd'hui les actifs toxiques, autrement dit, dans des subprimes qui ne valent plus rien -du moins, selon Libération-.
Cela voudrait donc dire que la banque va bien devoir finir par constater cette perte ! Si ce chiffre était confirmé, la perte représenterait donc entre une et deux fois l'argent perdu par Jérôme Kerviel ! Ce matin, la Société Générale dément en bloc et parle de "confusion du journal". En fait, on peut quand même dire que toute cette affaire est une illustration de ce que nous répète depuis des mois et des mois le patron du FMI Dominique Strauss-Kahn qui affirme que la crise va coûter quatre mille milliards de dollars aux banques mais que là-dessus, seuls mille milliards ont été provisionnés par ces banques. Mais les banques vont bien devoir ouvrir les yeux, affirme le FMI, et admettre qu'il va encore falloir passer trois mille milliards de dollars (autrement dit, l'équivalent du PIB de l'Allemagne) en pertes et profits.

En attendant, cette filiale de placements a-t-elle été démantelée, Axel ?

Oui, la filiale "Gestion alternative" a été discrètement démantelée et les patrons remerciés (avec de jolies indemnités de départ, précise Libération). On va être positifs : c'est quand même le signe que la banque a retenu la leçon. Jamais, plus jamais de placements alternatifs, et pour en être bien sûrs, on ferme la boutique !