Le journal de l'économie d'Axel de Tarlé

  • A
  • A
Le journal de l'économie d'Axel de Tarlé
Partagez sur :

C'est une information du Financial Times, Moet, le champagne le plus vendu au monde deviendrat...anglais. Selon le Financial Times, le groupe envisagerait de vendre le champagne "Moet" aux Anglais.

Ce serait une bombe, puisqu'on s'attaque l'ADN du groupe. LVMH qui signifie Louis Vuitton Moet Hennessy. Et, donc, en fait c'est tout le pôle vins et spiritueux (Moet Henessy), qui serait concerné, un pôle qui regroupe donc Henessy (le cognac) - Moet et chandom, le champagne le plus vendue au monde, mais aussi les champagnes : Dom Perignon, veuve Cliquot, Krug, Mercier, Ruinnart.

Selon le Financial Times, LVMH envisagerait de revendre cet ensemble au britannique Diageo. Diageo, groupe peu connu, mais il faut savoir que c'est le numéro un Mondial des alcools. C'est la moitié de votre bar. Le groupe possède les whisky Johnnie Walker, J&B, Bailey's, la vodka Smirnoff, le gin Gordon, la bière Guinness. Bref, les Anglais seraient ravis de récupérer nos grandes marques de champagne. D'autant, que par le fruit de l'histoire, Diageo détient, en fait, déja, le tiers du capital de Moet Hennessy. Cette branche alcool de LVMH génère 3 milliards d'euros de recette chaque année. La transaction pourrait se faire sur trois fois ce prix. 9 milliards donc. Maid Diage o détenant déja un tiers, les Anglais n'auraient qu'à sortir 6 milliards.

Pour LVMH, l'intérêt de la manœuvre, ce serait de se recentrer sur le monde de la mode ? LVMH, c'est avant tout la mode, la maroquinerie, le luxe, avec ses célègres griffes : Vuitton, Christian Dior, fendi, Kenzo, Givenchy..et donc, Beranrd Arnault pourrait bien vouloir profiter de la crise pour étendre cet empire de la mode en s'offrant de nouvelles grandes marques...quitte à sacrifier Moet Hennesy. Néanmoins, l'opération reste une hypothèse. Moet, on l'a dit c'est l'ADN du Groupe. Et puis, LVMH vendrait en bas de cycle. Avec la crise, les ventes mondiale de Champagne ont chuté de 30 % dans le monde au premier trimestre. Pas le meilleur moment pour vendre. C'est pourquoi, en interne, on nous explique qu'il s'agit là d'une rumeur, pas plus. LVMH y n'aurait pas l'intention de se séparer de ces grands noms de champagne - Pensez donc : Moet & Chandom, Dom Perignon, Veuve Cliquot..tout un patrimoine !

Cette rumeur à 9 milliards d'euros, a fait flamber l'action LVMh de près de 5% hier à la Bourse de Paris. De son côté, Tokyo affiche une légère progression de 0,11 %.