La vie là bas – Sophie Larmoyer

  • A
  • A
La vie là bas – Sophie Larmoyer
Partagez sur :

Culture en danger

La libraire des Beaux-Arts d’Alger, haut lieu de culture et d’échanges, va probablement être contrainte de fermer ses portes. La raison évoquée, le propriétaire des lieux souhaite multiplier le loyer par cinq et Boussad Ouadi, le gérant, éditeur indépendant et libraire, ne peut fournir une telle somme. L’homme qui avait accepté de publier "Les geôles d’Alger" de Mohamed Benchicou et qui en a déjà à l’époque payé le prix fait face à un nouvel obstacle. Cet évènement révèle le climat présent en Algérie qui entrave l’accès à la culture.

En effet, publier ou même importer une œuvre littéraire dans le pays est impossible. Il ne faut plus informer le gouvernement de la prochaine sortie d’un livre mais demander l’autorisation de publication. Boussad Ouadi affirme "subir des intimidations de toutes sortes" et précise que "l’éditeur au plein sens du terme n’existe plus. C’est fini. On vit dans une disette culturelle très étouffante".