La revue de presse de Michel Grossiord

  • A
  • A
La revue de presse de Michel Grossiord
Partagez sur :

Des histoires d'argent dans la presse... Ca ne sent pas bon.

Des "briques" par dizaines de milliers.

Le Parisien ne parle pas là d’argent, mais signale en ces termes le retrait des packs de lait Candia, rappelés pour une "odeur anormale". Des briques... Une odeur anormale... La presse jongle par ailleurs avec des vrais millions voire des milliards d’euros, qui exhalent un fumet douteux. L’argent des dirigeants africains. La chasse aux biens mal acquis est entrouverte par une juge : hôtels particuliers, villas, Bugatti et Maserati. Inventaire du patrimoine français des Bongo, Sassou et Obiang dans Libération. A la Une, la photo du président du Gabon au salaire mensuel de 14.900 euros selon Jeune Afrique, en décalage certain avec l’abondance de ses richesses. L’argent de l’affaire des frégates de Taïwan. "L’amende de 1 milliard qui menace la France", annonce Le Parisien, qui nous replonge dans le contrat signé il y a 18 ans pour la livraison à Taïwan par Thomson de 6 frégates militaires. Après neuf ans de bataille juridique, les Taïwanais ont bon espoir de récupérer plus de 1 milliard d’euros suite à la révélation du versement de commissions à des intermédiaires. Une affaire aux allures de roman noir, rappelle Le Parisien : le secret-défense n’a jamais été levé pour aider à faire toute la lumière sur d’éventuels rétro-commissions redistribuées à des responsables politiques.

L’argent de Liliane Bettancourt...

L’héritière de l’Oréal... La femme la plus riche de France. Confrontée à un embarrassant différent familial, elle est à la Une du Figaro. Liliane Bettancourt a mandaté un neuropsychiatre, qui lui a fait faire des exercices de mémoire et de calcul, pour accréditer son entier discernement. Sa fille est au contraire persuadé que sa faiblesse a été abusée par le séduisant photographe François-Marie Banier qui a reçu d’elle des dons proches du milliard d’euros. Le procureur Philippe Courroye a décidé de ne pas se satisfaire de l’expertise privée produite par Liliane Bettancourt, et l’invite toujours à se soumettre à une expertise judiciaire confiée à 3 experts. Des histoires d’argent stupéfiantes à lire ce matin. Mais il est une autre histoire étonnante : elle concerne un cadre de TF1, Le responsable du pôle innovation web de la Une, Jérôme Bourreau, vient d’être viré pour avoir critiqué le projet de loi Hadopi sur le téléchargement. Viré suite à une dénonciation du ministère de la Culture, raconte Libé. Il avait cru bon d’écrire à sa députée, Françoise de Panafieu, pour exprimer ses critiques. Un mail envoyé de son adresse mail personnelle. Le mail a été transmis au cabinet de la ministre de la Culture et est revenu à TF1 ! L’attachée parlementaire de Françoise de Panafieu explique avoir fait suivre le mail au ministère pour obtenir un argumentaire ; elle se dit "hallucinée... c’est extrêmement grave" en apprenant le licenciement de son auteur.

Un titre shakespearien dans la presse... "Beaucoup de bruit pour rien"...

Avec un point d’interrogation, il s’impose car Les Echos s’interrogent sur le bruit médiatique, et même l’emballement médiatique sur la grippe A, qui semble beaucoup moins meurtrière que ne le laissait entendre la communication gouvernementale. Faut-il lui reprocher ? La lutte contre les virus est un combat sans fin, et l’on nous annonce de nouvelles craintes pour l’automne. Pour Le Nouvel Observateur, la grippe est tombée à pic pour Roselyne Bachelot ! Pour faire oublier ses reculades sur sa loi sur l’hôpital. L’Obs va jusqu’à parler de diversion. Après avoir publié l’appel des 25 contre la réforme Bachelot, Le Nouvel Obs dresse cette fois le diagnostic de l’hôpital à travers le point de vue de quelque 140 professeurs. Pénurie de personnel soignant, embouteillage aux urgences, bureaucratie et déficits croissants : d’autres pistes de réformes sont proposées. Si la rubrique santé vous attire, gare aux chroniques sur la pilule anti-obésité Alli, qui peuvent donner le haut le cœur, avertit Sandrine Blanchard dans Le Monde. Le moindre écart alimentaire et vous aurez une envie impérieuse de vous diriger vers le petit coin. Sud Ouest en fait sa Une. "On fait le point". Gare aux effets secondaires et à la croyance au miracle. Préférez la méthode d’Ariel Dombasle. Photos fantastiques de la chanteuse dans Paris-Match : telle une ingénue, en maillot de bain à fleurs, presque nue comme sur la scène du Crazy Horse, mais au bord de sa piscine de Saint Paul de Vence. Un corps de rêve... Sport, natation, thé, régime. Elle n’a pas pris un gramme depuis l’âge de 16 ans, souligne une légende de Match. Ca montre l’ampleur de l’exploit.