La chronique développement durable de Brigitte Béjean

  • A
  • A
La chronique développement durable de Brigitte Béjean
Partagez sur :

Brigitte Béjean consacre sa chronique développement durable au deux-roues. Dans Europe 1 matin, avec Aymeric Caron.

Sous prétexte que les deux-roues polluent moins au kilomètre, on a un petit peu négligé leurs normes de pollution, qui, du coup, auraient une dizaine d'années de retard sur la réglementation anti-pollution des voitures.

C'est ce que dit l'Ademe, l'agence pour la maîtrise de l'énergie. On surveille les polluants des voitures et l'on fixe des normes depuis 17 ans. Mais, pour les deux-roues, cela fait seulement 10 ans. Alors, quand on dit qu'ils émettent moins de pollution, c'est vrai pour le CO2, qui est le principal gaz à effet de serre. Mais ce n'est pas vrai - et c'est même tout le contraire - pour l'oxyde d'azote, le monoxyde de carbone et les hydrocarbures, ces polluants de proximité qui nous font mal aux poumons. Les normes des deux-roues motorisés ont tranquillement stagné ces dernières années. Vous avez peut-être déjà entendu parler des normes "euro", ces normes qui fixent la quantité maximale de polluants émis par les véhicules neufs. Evidemment, ce sont des normes qui se durcissent d'année en année. Par exemple, pour les voitures, en septembre, on va passer à "euro 5", puis à "euro 6" en 2014. Pour les deux-roues, on en est seulement à "euro 2" pour les petits scooters (les moins de 50cm3), à "euro 3" au dessus de 50cm3, et la commission européenne travaille en ce moment sur les phases suivantes : on aura "euro 4" en 2012, etc, ça va venir.

Mais on voit bien que l'on ne s'en est pas tellement préoccupé alors que la place des deux-roues est de plus en plus importante.

Ils sont trois millions en France - certes, dix fois moins que les voitures - mais, à Paris, par exemple, leur part, dans les transports a doublé ces cinq dernières années. De plus, une étude montre que, dans une dizaine d'années, les deux-roues émettront plus d'hydrocarbures que toutes les autres catégories de véhicules. C'est déjà le cas en Ile-de-France : les motos et les scooters émettent plus d'hydrocarbures que les camions !