La chronique développement durable de Brigitte Béjean

  • A
  • A
La chronique développement durable de Brigitte Béjean
Partagez sur :

Brigitte Béjean consacre sa chronique développement durable aux dangers du formaldéhyde. Dans Europe 1 Matin avec Marc-Olivier Fogiel.

L'AFSSET, l'agence chargée de la sécurité sanitaire au travail, lance une sévère mise en garde contre le formaldéhyde. C'est un produit chimique très courant, dont on sait avec certitude qu'il peut provoquer des cancers. Or de très nombreuses personnes travaillent au contact du formadéhyde.

Le formaldéhyde, on l'appelle aussi formol quand il se présente sous forme liquide. C'est un produit chimique extrêmement simple mais il a tellement de propriétés utiles pour l'industrie qu'on l'utilise dans un nombre incroyable de secteurs. On en trouve dans 5% des produits chimiques.
C'est un désinfectant, un insecticide, on en trouve dans des cosmétiques, des produits de bricolage, d'entretien. Et surtout, on s'en sert comme colle, ou comme liant dans des résines. En clair, vous avez un meuble en aggloméré à la maison ou un parquet stratifié, il y a du formaldéhyde dedans. Mais le problème, ce n'est pas tant pour vous que pour la personne qui a manipulé cette molécule. Et vu le nombre d'industries qui s'en servent et bien ce sont 190.000 personnes qui sont exposées au formaldéhyde.
Irritation des yeux, des voies respiratoires, cancers de la gorge ou des sinus... Même des liens avec des leucémies. Le tableau est si sévère - et on ne le sait que depuis peu - que l'AFSSET préconise aujourd'hui de prendre cette question sérieusement à bras-le-corps.

On ne peut pas le remplacer par autre chose ?

Si, c'est d'ailleurs la première chose à faire, selon l'AFSSET. Les entreprises décidées à travailler dorénavant SANS formaldéhyde peuvent d'ailleurs trouver des solutions techniques sur un site internet www.substitution-cmr.fr... Sinon, il faut changer les procédés industriels pour réduire l'exposition des travailleurs. Car l'AFSSET veut aussi qu'on durcisse les valeurs maximales d'exposition au formaldéhyde, et qu'en plus, on rende ces normes obligatoires, ce qui n'est pas le cas actuellement. L'AFSSET conseille enfin de dépister et surveiller les maladies liées au formaldéhyde.

L'info en plus : si vous craignez pour l'air que vous respirez, sachez que l'AFSSET a défini il y a deux ans des valeurs maximales de formaldéhyde dans l'air qu'il vaut mieux ne pas dépasser à la maison.