La chronique développement durable de Brigitte Béjean

  • A
  • A
La chronique développement durable de Brigitte Béjean
Partagez sur :

Les emplois de demain seront verts. Brigitte Béjean vous explique pourquoi dans sa chronique développement durable. Dans Europe1 Matin avec Marc-Olivier Fogiel.

Des chiffres parus hier montrent que les emplois de demain seront sans doute bel et bien des emplois verts... Le gouvernement avait commandé une évaluation du Grenelle à des experts qui y voient un vrai vivier d'emplois.

Oui, ces experts ont épluché les 15 grands chantiers du Grenelle. Bilan : ils voient venir 600.000 emplois dans les 12 ans qui viennent, horizon 2020, pour changer d'énergie, rénover les bâtiments, les infrastructures, changer de technologie. Passer aux Green Tech, verdir l'agriculture, protéger la nature. Et même 700.000 emplois, en tout quand on ajoutera la maintenance de nos technologies vertueuses de demain. Le pic de ces emplois, se situerait vers 2015 -2016.

Le Grenelle, ce sera donc une vraie relance économique : 450 milliards d'euros d'activité attendus en 12 ans - financé pour un gros tiers par l'Etat et les collectivités locales et pour un autre tiers, par les économies que nous ne manquerons pas de faire sur le pétrole et le gaz (quand on en utilisera moins évidemment.)

Vous voyez que la promesse est belle, seulement pour que ce ne soit pas une promesse vaine, il n'y a plus de temps à perdre. C'est comme les écolos qui veulent sauver le climat. Eux aussi disent qu'il faut aller vite, pour le climat. Eh bien en matière économique, aussi, il faut que ça décolle très rapidement. C'est, selon ce rapport, LA condition de la réussite.

Dans quel secteur on va développer ces emplois ?

1. Dans le bâtiment. 2 Dans les transports. Dans ces deux cas, on sait faire, et on va y arriver. En revanche, sur les énergies renouvelables, il va falloir faire un effort considérable. Ce serait bien qu'on ait, dans ces domaines, disent les experts, des géants industriels. Par exemple, pour les éoliennes off-shore, en mer, ou pour les voitures électriques. Il n'empêche, pour l'instant, nous sommes les champions du monde des mesures vertes ! Loin devant l'Allemagne.

L'info en plus : selon une étude du WWF, il y a déjà 3 millions 400.000 emplois en Europe dans des activités sobres en carbone.