La chronique développement durable de Brigitte Béjean

  • A
  • A
La chronique développement durable de Brigitte Béjean
Partagez sur :

Brigitte Béjean consacre sa chronique développement durable à la prolifération des loups en France. L'espèce n'est désormais plus considérée comme menacée d'extinction, ce qui fait la joie des éleveurs.

Il y a de plus en plus de loups en France. A tel point que le ministère de l'écologie considère que le loup n'est plus menacé d'extinction chez nous. Du coup, les éleveurs, dont les troupeaux sont souvent attaqués, vont pouvoir se défendre plus facilement.

Oui, il y aurait 180 loups en France, 20% de plus en un an, vivant en 19 meutes clairement identifiées. Dans les Alpes et en PACA principalement, puisque le loup est arrivé d'Italie au début des années 90. Mais aujourd'hui, on a aussi repéré des loups dans les Pyrénées Orientales, et en Lozère ou dans le Cantal, dans le Massif Central... En un an, son territoire a augmenté de 25%. La cohabitation avec l'homme, vous connaissez le problème. Ce sont les éleveurs qui ne les supportent pas. En 2008, les loups ont quand même mangé un peu plus de 3.000 moutons, plus quelques chèvres, des veaux, des poulains et même des chiens avec, à chaque fois, une indemnisation pour le propriétaire des animaux.

Alors, aujourd'hui, plus de souplesse pour défendre les troupeaux, cela signifie que pour tirer un loup, on n'aura plus besoin de l'autorisation du ministère. C'est localement, à la préfecture, que seront prises ces décisions. On fixe quand même une limite à ne pas dépasser. Pour l'an prochain, 2009 -2010, les éleveurs auront le droit de tuer 8 loups dans l'ensemble du pays.
L'an dernier, 48 tirs de défense avaient été autorisés, et, ce qui était tout à fait nouveau, un tir de prélèvement, pour réguler la population, dans la Drôme.

Mais on trouve aussi des loups braconnés ?

Oui. Par exemple, en octobre dernier, dans l'Isère, on a retrouvé un loup mort de près de 30 kilos, abattus de plusieurs plombs. Et puis cet accident étonnant, en décembre, dans la Drôme, un très gros loup, renversé par une voiture. Il était dans la vallée, il descendait sans doute d'une meute du Vercors.

L'info en plus : les défenseurs du loup estiment qu'une centaine de loups ont été abattus illégalement ces 8 dernières années.