La chronique développement durable de Brigitte Béjean

  • A
  • A
La chronique développement durable de Brigitte Béjean
Partagez sur :

Brigitte Béjean consacre sa chronique développement durable à la mondialisation des marchés des fruits et légumes, un non-sens écologique. Dans Europe 1 matin avec Marc-Olivier Fogiel.

Vous avez peut-être remarqué que depuis quelques jours, sur les marchés, dans les commerces, les pommes sont souvent en provenance de pays particulièrement lointains : Afrique du Sud, Argentine, Brésil, Chili et même Nouvelle Zélande, exactement de l'autre côté de la planète. Comment ça se fait ?

C'est la logique du commerce mondial. Tout se vend et se négocie à l'échelle planétaire, même les pommes ! C'est le moins cher qui s'impose. Bon, il y a aussi une question de saison, évidemment. Mais pour les pommes, justement, c'est un argument qui ne tient pas vraiment. En France, la récolte des pommes, c'est du 25 août au 15 novembre. Mais même après la récolte, on mange des pommes françaises. On les met tout simplement à passer l'hiver dans des frigos, et on parvient, comme ça, à fournir des pommes largement jusqu'au printemps. Fin de saison, en mai, on liquide la récolte, et on vide les frigos, pour laisser la place aux fruits d'été.

Et c'est à ce moment là que peuvent arriver, chez nous, les pommes du bout du monde.

Oui, mais c'est évidemment un non-sens écologique ! Car elles viennent en bateau frigo. Transport de plus en plus rapide, et de moins en moins cher : 10 à 15 centimes le kilo, c'est rien ! Mais vous imaginez un peu le bilan carbone de votre belle Royal Gala de Nouvelle Zélande ! La production locale, c'est toujours mieux, pour tous les produits !

Et ce qui est nouveau, cette année, c'est que les pommes hémisphère sud sont arrivées encore plus tôt, en quantité considérable, et à des prix imbattables. Promo à 1,50 pour des pommes brésiliennes, 2,55euros pour des pommes chiliennes. Les producteurs français apprécient d'autant moins que justement, cette année, ils n'ont pas encore écoulé toute leur récolte.

L'info en plus : la fondation Nicolas Hulot a lancé cette année une campagne pour rappeler que les fruits, ça se mange quand c'est la saison. Toutes les infos sur le site : défi pour la terre.

(Ne mangez pas de pommes !)