La chronique développement durable de Brigitte Béjean

  • A
  • A
La chronique développement durable de Brigitte Béjean
Partagez sur :

Brigitte Béjean consacre sa chronique développement durable au Grenelle des ondes. Dans Europe 1 matin avec Marc-Olivier Fogiel.

Le gouvernement recevra tout à l'heure le rapport de synthèse du Grenelle des ondes. Les antennes-relais sont-elles dangereuses ? Le portable est-il dangereux ? Et qu'en est-il du wifi ? Un mois de tables rondes entre tous les acteurs concernés, y compris les industriels et les associations qui se battent contre les antennes. Est-ce qu'on a des réponses à toutes ces questions ?

Non. Mais de toute façon il ne fallait pas s'attendre à ce qu'une série de réunions sur un mois accouche d'une montagne. Enfin, là, pour les antennes, c'est plutôt une souris, franchement même si tout le monde reconnaît que ce rapport est plutôt une bonne synthèse des débats. Pas question de retenir la demande la plus exigeante, celle des associations qui voulaient qu'on limite l'exposition des riverains à 0,6 volts par mètre. Il reste deux options :

- soit on pose un principe, celui de la plus faible exposition techniquement possible, c'est le principe ALARA pour l'expression anglaise As Low As Reasonnably Achievable.
- ou alors on essaie de trouver un accord sur une valeur cible de qualité. En clair, essayer de trouver une exposition maximum à ne pas dépasser, selon les lieux de vie.

Sur le téléphone portable, en revanche, il y a des préconisations plus claires ?

Oui, car tout le monde, et les trois ministres concernés en particulier, estime que le plus inquiétant, c'est le portable, et surtout pour les enfants. On va peut-être vers une interdiction de la vente de portables pour les moins de 12 ans accompagnée d'une campagne d'information sur les risques et l'obligation d'inscrire des messages d'alerte directement sur les téléphones, pour inciter à un usage modéré. Reste à savoir ce que le gouvernement fera de ces propositions, car vous voyez que ce n'est pas très tranché. Le rapport rappelle qu'on manque encore d'éléments scientifiques bien fiables, et souligne que la transparence doit être la règle.

L'info en plus : Roselyne Bachelot, Nathalie Kociusko-Morizet et Chantal Jouanno tiendront une conférence de presse en fin de matinée.