La chronique développement durable de Brigitte Béjean

  • A
  • A
La chronique développement durable de Brigitte Béjean
Partagez sur :

Brigitte Béjean fait le point dans sa chronique développement durable, sur les nouvelles démarches à faire pour un particulier qui veut se lancer dans l'énergie solaire. Dans Europe 1 matin avec Marc-Olivier Fogiel.

Jean-Louis Borloo l'avait promis cet hiver. Il va devenir beaucoup plus facile pour les particuliers de s'équiper de panneaux solaires. On attendait donc ces mesures. Le ministre les annonce tout à l'heure, et vous nous les détaillez ce matin, Brigitte Béjean.

Oui, on va parler du solaire photo-voltaïque. Il y a deux sortes de panneaux solaires : le solaire thermique, avec lequel on produit du chaud (l'eau chaude de la maison) et le photo-voltaïque avec lequel on fabrique non pas du chaud, mais de l'électricité. Et tout l'intérêt, c'est que, si vous en produisez trop pour vous, EDF est obligé de vous le racheter, et à un bon prix, pour que ce soit incitatif. C'est pour ça que c'est compliqué. Il faut régulariser tout ça avec des contrats, et puis il faut se connecter au réseau EDF, puisque vous devenez fournisseur d'électricité.

En France, nous ne sommes pas en avance pour l'équipement solaire : 15.000 installations seulement. Et pourtant, la progression de ces derniers mois, y compris depuis la crise, est remarquable. Le photo-voltaïque a été multiplié par trois et demi, l'an dernier, en métropole. Allez, pas si mal, nous sommes 4ème en Europe.

Alors, pour booster tout ça, qu'est-ce qu'on simplifie ?

Eh bien pour les petites installations, pas plus de 30 m2 sur le toit ou la terrasse. On coupe dans toutes les démarches. On abandonne deux procédures compliquées et il n'en reste plus que 3 :

- on réduit les délais pour le raccordement : à la fin de l'année, Jean-Louis Borloo promet pas plus de 4 mois pour être raccordé. Pas plus de deux mois l'an prochain.
- on simplifie le contrat avec EDF : il faisait 50 pages, le contrat. Et bien maintenant il ne fait plus que 6 pages, ouf.
- on supprime les impôts. Pas d'impôts sur le revenu que ça vous procure, pas de TVA, rien du tout.

Mais on garde le crédit d'impôt, l'aide fiscale pour vous aider à financer votre installation : 50% du prix d'achat du matériel.

L'info en plus : et ce crédit d'impôt est confirmé pendant encore au moins 3 ans.