L'édito politique de Claude Askolovitch

  • A
  • A
L'édito politique de Claude Askolovitch
Partagez sur :

Les élections européennes

Mais qui s’intéresse aux élections européennes ? Le vote a lieu dans moins de deux semaines, et on prévoit toujours une abstention importante... Pourtant il y a un vrai enjeu dans cette campagne...!

Et si on voulait bien la prendre au sérieux... cette campagne ! On verrait qu'on vit un moment historique... Peut-être la première campagne politique d'une Europe fédérale...
Qu'est ce que c'est une Europe fédérale ? C'est une Europe qui se comporterait, comme un état cohérent... avec des débats politiques... et surtout avec un parlement souverain, qui choisirait son propre gouvernement...

C’est tout l’enjeu de la dispute autour de José Manuel Barroso... le président de la Commission européenne...
Barroso joue un rôle très important, mais il n'a pas de poids politique ou démocratique...
Les chefs d'état et de gouvernement voudraient bien le garder parce que c'est un homme de compromis....
Mais c'est aussi un homme de droite et des partis de gauche ont décidé d'en faire un thème de campagne... En France, les Verts, le modem, et le PS... se disputent beaucoup... Mais ils sont d'accord sur une chose, s’ils sont majoritaires... au Parlement européen, ils chasseront Barroso, et il faudra trouver un autre président de commission...

C’est donc simplement un débat gauche-droite?...

C'est un débat gauche-droite, mais pas seulement... Barroso est soutenu par des premiers ministres socialistes en Espagne, au Portugal, et au Royaume-Uni...
En réalité, c’est surtout un débat entre ceux qui pensent que le Parlement doit s’imposer... et ceux qui veulent que l’Europe reste une Europe des gouvernements...
C’est comme ça qu'elle fonctionne aujourd'hui... les gouvernements choisissent et le Parlement approuve, et il négocie ce qu'il peut négocier ensuite...
Beaucoup de gens trouvent d'ailleurs que c'est une bonne formule.... Les socialistes français veulent renvoyer Barroso, mais les socialistes allemands, sont prêts à l’accepter... mais ils voudraient négocier un programme social avec lui...

Les Français sont toujours plus révolutionnaires, c’est dans notre histoire ! Et évidemment, c'est un Français, qui mène le combat pour une Europe fédérale... Il s'appelle Olivier Ferrand... il est le président d’une fondation politique Terra Nova. Il vient décrire un livre qui s’appelle "l’Europe contre l’Europe"... et ce social-démocrate modéré demande carrément un "coup de force" du Parlement européen.
Pour lui, le Parlement doit prendre le pouvoir pour transformer l’Europe. Un peu comme les états généraux de 1789...

Et vous pensez que la révolution peut arriver... ?

Ca dépend du résultat de l’élection,
Ca dépend de la majorité qui existera au Parlement européen;
Ca dépend du courage des eurodéputés.
Ca dépend aussi de la participation le 7 juin, parce qu’une assemblée mal élue... ça risque d’être le cas... n’aura pas de légitimité à s’imposer...

Ca dépend aussi du niveau de conscience des peuples... parce qu’on ne peut pas leur imposer une Europe fédérale sans qu’ils soient tenus au courant... Mais pour ça, il faudrait que le débat soit mené pendant la campagne...
Pour l’instant... on l’a vu ce weekend, on est plutôt dans la confusion et dans un concours de petites phrases à usage franco-français....