L’édito politique de Catherine Nay

  • A
  • A
L’édito politique de Catherine Nay
Partagez sur :

L’insécurité, c’est son dada

Jeudi 28 mai le président de la République a rassemblé quelque 600 policiers, gendarmes et inspecteurs d’académie pour présenter des mesures visant à lutter contre la violence dans les cités et les établissements scolaires. A seulement une semaine des élections européennes, la gauche et le Modem dénoncent ce discours comme opportuniste. Cependant, alors que le début de l’année a vu la naissance de nouvelles formes de violence, une réaction était nécessaire. Est-ce le bon moment, est-ce un discours électoraliste ? Quelles mesures ont été proposées ? Voici l’édito politique de Catherine Nay.