C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski

  • A
  • A
C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski
Partagez sur :

Le casse du siècle !

Marc-Olivier Fogiel : direction les Etats-Unis avec le titre de "criminel le plus stupide de l’année" décerné : il faut dire que voler un ordinateur dans la prison où l’on est déjà détenu, c’est pas très malin, Stéphane Blakowski ?

Pourtant, à 25 ans, William Bradley, de Kalamazoo dans le Michigan, n'est plus un voleur débutant. La preuve, il a déjà été condamné six fois pour vol. Après une telle série d'échecs, beaucoup se seraient découragés, pas William Bradley.

Alors qu'il était incarcéré pour cambriolage, il a décidé de tenter le coup qui allait bluffer tout le monde. Voler un ordinateur à l'intérieur même de la prison, forcément, ça lui taillerait une sacrée réputation auprès des autres détenus. Fini cette image de looser qui se fait attraper à chaque fois.
William Bradley a donc profité d'une livraison de matériel informatique à la prison pour s'emparer d'un ordinateur emballé dans un carton. Le genre de truc un peu encombrant à planquer dans une cellule. Du coup, pour ne pas se faire choper, William a eu l'idée de le planquer dans un sac derrière les poubelles des cuisines. Super idée ! Enfin super idée, sauf qu'à cet endroit il y a une caméra de surveillance qui a tout filmé.

Résultat, William Bradley est en train de se faire une réputation qui dépasse largement le cadre de sa prison. En effet, c'est pas si fréquent qu'un juge éclate de rire en condamnant un voleur à six mois de prison. Le juge Giguere fait une super pub à William, en lui décernant dans la presse, le titre de voleur le plus nul du Michigan. "Mon pauvre William, quand on est pas doué pour ce qu'on fait il faut changer de métier", lui a dit le juge.
"C'est vrai, j'ai jamais été très doué pour le crime" a répondu William.
Pas mal comme méthode, en traitant les criminels comme des gros durs, on en fait des héros et ça crée des vocations. En les faisant passer pour des loosers ridicules, peut-être qu'on découragera les vocations.