C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski

  • A
  • A
C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski
Partagez sur :

Et si on se faisait une "soirée grippe mexicaine" ?

L’info insolite, avant de repartir entre 7h30 et 8 heures pour un point complet de l’actualité… Ça vous dirait d'attraper la grippe A, Julie ? Eh bien pourtant, des Anglais ont eu l'idée d'organiser des "soirées grippe mexicaine" pour se transmettre volontairement le virus. Ils sont fous ces Anglais : pourquoi faire exprès de tomber malade ?

L'idée des "soirées grippe mexicaine" est née au début du mois de mai aux Etats-Unis. Là-bas, certains parents organisent des petites fêtes, exprès pour que leurs enfants attrapent la varicelle. L'idée, c'est de les empêcher de l'attraper plus tard, à un âge où la maladie devient plus dangereuse.
Des apprentis sorciers ont eu l'idée de faire pareil avec la grippe A. L'attraper dès maintenant, dans l'espoir d'être mieux protégé à la rentrée quand le virus risque de devenir plus virulent.
N'importe quoi me direz-vous ? Evidemment, faire exprès d'attraper une maladie qui peut vous tuer, c'est dingue.

Le problème c'est que les mauvaises idées se propagent aussi vite que les virus. Désormais, c'est en Grande-Bretagne que réapparaissent les "soirées grippe mexicaine". Sur les sites médicaux du net, les autorités ont repéré des conversations qui témoignent de l'organisation de ce genre de soirée. Il suffit de connaître un malade, et hop ! Tous les volontaires passent la soirée dans la même pièce que lui. Et surtout, on n’hésite ni à éternuer sans mettre la main devant la bouche, ni à boire dans le verre des autres.

Ça paraît délirant et pourtant le docteur Jarvis, président d'un syndicat de médecin, admet qu'attraper le virus maintenant peut vous immuniser pour la suite, même si le virus mute légèrement pour devenir plus virulent.

Ce qui énerve le docteur Jarvis, c'est que ça va à l'encontre des efforts faits par les autorités sanitaires pour ralentir la propagation du virus et se donner le temps de trouver un vaccin efficace.
En fait, l'idéal pour empêcher l'organisation des "soirées grippe mexicaine", ce serait de trouver le vaccin, pas contre la grippe, mais plutôt contre la connerie. Mais bon, ça va demander encore quelques années de recherche.