C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski

  • A
  • A
C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski
Partagez sur :

MOF : Sur un chantier, il y a mille raisons pour que les travaux prennent du retard. En Australie, un entrepreneur qui bâtit un immeuble en bord de mer accuse les femmes qui bronzent seins nus plage de déconcentrer ses ouvriers. Il demande à la mairie d'interdire le topless, Stéphane Blakowski ?

S.B : Au début de l'année en Australie, un député ultraconservateur a voulu interdire les seins nus à la plage. Selon les sondages, 88 % des Australiens étaient contre l'interdiction. Le loi est donc passée à la trappe, mais voilà que la polémique ressurgi à Darwin, au nord du pays. Depuis plus d'un an, Pat Coleman dirige la construction d'un immeuble en bord de mer. Son chantier avait déjà pris du retard à cause des orages de mousson en janvier, et là, nouvelle catastrophe ! Avec le retour du soleil, des filles viennent dorer leurs seins sur la plage. Or, mettre des filles à poil, sous le nez des ouvriers en sueur, ça vous bloque un chantier pire qu'un orage de mousson ! Les gars vont fumer cigarette, sur cigarette au bord de la plage. Le retard s'accumule, et en plus, ça augmente les risques d'accidents dus au manque de concentration.
Alors faut comprendre Pat Coleman. C'est pas un extrémiste, il réclame pas la burqa, juste si les filles pouvaient remettre le haut devant son chantier, ça lui éviterait de payer des pénalités de retard. Dans le fond, c'est toujours la même question. À qui la faute ? Le péché est-il dans le corps de la femme ou dans l'œil de l'homme ? Et bin ça dépend. Quand il s'agit de vendre un produit, pas de problème pour mettre des filles à moitié nues sur les affiches, parce que ça rapporte de l'argent. En revanche, quand une fille bronze toute nue sur la plage, si ça coûte de l'argent au chantier voisin, elle doit se rhabiller illico. On ne sait pas ce que la Mairie va décider. Pour l'instant, les seins nus n'ont été interdits qu'une seule fois en Australie. C'était en 2004 à Alice Springs. La police a interrompu une cérémonie aborigène dans un parc public parce que les femmes dansaient seins nus. Halala ! Ces Aborigènes sont d'un sans gêne ... on dirait vraiment qu'ils se croient chez eux.