C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski

  • A
  • A
C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski
Partagez sur :

La voix féminine, une belle alternative à l'engrais

Marc-Olivier Fogiel : Est-ce que vous êtes comme le Prince Charles Julie ? Est-ce que vous parlez aux plantes ? Tout le monde s’était moqué de Charles quand il avait déclaré ça, il y a 20 ans. Aujourd’hui la science lui donne raison. Quand on parle aux tomates, elles poussent plus vite, Stéphane Blakowski ?

Exactement ! Mais ça dépend aussi de la personne qui leur parle ! Par exemple si vous parlez à un plan de tomate Marc-Olivier, bin il poussera moins vite que si c’est Julie qui lui parle (…)
Le prenez pas mal, c’est juste que les plantes préfèrent les voix féminines. La Société Royale d’Horticulture a fait l’expérience avec 10 voix différentes. Elle a demandé à cinq hommes et cinq femmes de lire du Shakespeare et des textes de Charles Darwin. Puis pendant deux mois, on a fait écouter l’enregistrement à des plants de tomates. Pour que les tomates puissent ressentir les vibrations de chaque voix, les chercheurs ont collé des écouteurs autour de chaque pot.
Ça paraît bizarre de faire écouter du Shakespeare à des tomates, et pourtant... En 2007, un savant sud-coréen, le professeur Mi-Jeong Jeong avait découvert que le riz pousse plus vite quand on diffuse la sonate au clair de lune de Beethoven. Eh ouais ! On croit que le riz adore écouter Uncle Bens jouer de la trompette, et en fait, il préfère la grande musique allemande.
Et bien, la Société Royale d’Horticulture a découvert que les plantes préféraient les voix féminines.
Sur deux mois, la différence peut aller jusqu’à 5 cm.
Quant à savoir pourquoi les plantes préfèrent les voix féminines, les chercheurs constatent, mais n’expliquent le phénomène pour l’instant. Ça prouve simplement l’influence de ce qu’on écoute sur ce qu’on devient. Continuez d’écouter Europe 1 vous serez beau, aimable et souriant, tandis que si vous écoutez trop RTL, vous finirez par ressembler à Philippe Bouvard …