C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski

  • A
  • A
C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski
Partagez sur :

Comment augmenter la productivité d’une entreprise ?

Une idée pour le patron d’Europe 1, Alexandre Bompard… Comment augmenter la productivité d’une entreprise ? Eh bien, au Japon, un patron a installé une alarme qui sonne lorsque les salariés ne marchent pas assez vite dans les couloirs. Il a aussi décidé de supprimer les chaises. Mais comment ils font pour s'asseoir, Stéphane Blakowski ?

Enfin Marc-Olivier, pourquoi est-ce que vous voulez absolument vous asseoir ? Qu'est-ce que c'est que cette mentalité de feignant ! Les chaises, c'est fait pour se reposer, et on se repose après le travail, pas pendant ! C'est juste qu'en France, on a pris de mauvaises habitudes.

Hisashi Sakamaki lui est Japonais. C'est le patron de Canon Electronics. Un jour, bien installé dans le fauteuil en cuir de son bureau présidentiel, il a décidé de priver de chaises tous ses employés. Et il est très content du résultat ! Depuis qu'on ne peut plus s'asseoir, les réunions durent en moyenne deux fois moins longtemps. Fini les réunions de travail qui s'éternisent comme les déjeuners du dimanche en famille ...

Et puis une fois sorti de réunion, pas question de rester à papoter dans les couloirs. Hisashi Sakamaki a fait installer des détecteurs de vitesse dans les locaux de l'entreprise. Toute personne qui se déplace à moins de 5 km/h déclenche une sirène d'alarme. Pour ne pas avoir d'ennui, le mieux c'est de trottiner.

Généralement quand on est super stressé on n'a plus le temps de se poser des questions, mais si un employé devait se demander à quoi bon tout ça ? Hisashi Sakamaki a fait peindre la réponse en grosses lettres blanches sur le sol des couloirs : "Dépêchez vous ! Sinon la compagnie et le monde vont périr !"

Alors bien sûr ça coûte cher d'installer un détecteur de vitesse dans les couloirs d'une entreprise, mais avec ce qu'on économise sur les chaises, l'ensemble s'équilibre.

En France, je ne sais pas si on est mûr pour ce genre de management. À moins que Frédéric Lefebvre ne dépose un amendement à l'Assemblée pour installer des détecteurs de vitesse dans les couloirs de toutes les administrations françaises, il y a peu de chances que ça arrive chez nous ... En revanche ça pourrait faire un bon sujet de conversation ce matin à la machine à café, histoire de retarder de quelques minutes le moment d'aller s'asseoir pour travailler.