C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski

  • A
  • A
C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski
Partagez sur :

Des fans militent contre la réduction mammaire des joueuses de tennis !

Simona Halep est Roumaine et l'an dernier elle a remporté le tournoi de Roland Garros junior. A 17 ans, elle est 257ème mondiale et pour devenir un jour numéro 1, elle a décidé de perdre du poids. À la rentrée, elle va donc subir une réduction mammaire. D'ores et déjà, ses fans ont lancé une pétition pour qu'elle renonce.

Pauvre Simona ! À 17 ans, elle n'a sans doute pas encore fini sa croissance et la voilà déjà dotée de la plus forte poitrine de tout le circuit féminin. Parlons chiffres, pour les spécialistes : elle fait du 80 E. À ce niveau, on est dans la catégorie soutien-gorge d'allaitement pour femme enceinte dont la poitrine a doublé de volume.
Pourtant Simona n'a que 17 ans et l'année prochaine, il lui faudra peut-être du bonnet F. Le problème, c'est qu'une belle paire de seins, c'est bien pratique pour attirer les garçons, mais ça devient vite encombrant quand on joue au tennis.

Les seins de Simona pèsent tellement lourd que cela la gêne pour courir. Il suffit de voir quelques images de ses matches pour comprendre. Même solidement harnachée dans un soutien gorges king-size à armature renforcée, ça ballote énormément. Pour Simona, ça perturbe l'équilibre. Pour le spectateur, ça perturbe l'attention. Même si on ne trouve pas ça très sexy, ça bouge tellement que ça attire l'oeil.

La décision de Simona est donc arrêtée. À l'automne, elle sacrifiera son 80 E dans l'intérêt de sa carrière. Pour le fan club de Simona, ça a été un choc. Apparemment, ils sont beaucoup plus fans de son décolleté que de son coup droit. Pour protester, ils ont lancé une pétition sur internet pour inciter le gouvernement roumain à protéger l'une des merveilles naturelles du pays, le 80 E de Simona. Mais bien sûr, ça ne changera rien.
Pas de bol pour eux. À l'heure où pas mal de sportives prennent des poses sexy dans les magazines. Ils sont tombés sur une vraie championne qui préfère avoir sa photo à la Une de l'Équipe plutôt qu'à la Une de Playboy.