C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski

  • A
  • A
C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski
Partagez sur :

Tous aux abris : Ma Dalton est de retour !

Marc-Olivier Fogiel : Pour braquer une banque on peut se mettre un bas sur la tête, une cagoule, un masque de Mickey voire des lunettes noires et une fausse barbe. En Allemagne, un braqueur a préféré se déguiser en .... petite mamie, Stéphane Blakowski ?!

Le problème avec les gentilles petites mamies, c'est qu'on ne se méfie pas. D'ailleurs, à Hambourg, le caissier de la banque ne s'est pas méfié. Quand la petite mamie est arrivée au comptoir, il a dit : "Que puis-je faire pour vous, ma petite dame ?"
Et là, d'un coup, la petite mamie lui a collé un énorme revolver sous le nez. Déjà le caissier était assez étonné de se retrouver face à Ma Dalton. Mais ce qui l'a encore plus étonné,c'est que la mamie lui a réclamé la caisse avec une grosse voix bien virile. Du genre, « Fais pas le con, ou je te bute », et encore je vous dis ça en français, mais les menaces de mort hurlées en allemand, ça fait encore plus peur !
Les dix mille euros de la caisse sont passés dans le cabas de la fausse vieille, et là ! Nouvelle surprise ... Hop ! La mamie s'est redressée d'un coup, et elle s'est barrée en courant à la vitesse d'un champion olympique.
Résultat, une dizaine de minutes plus tard, les flics ont débarqué pour boucler le quartier. Forcément un voleur qui s'enfuit à pied, il ne peut pas être bien loin. Mais quel signalement donner ? Les policiers se sont donc mis à regarder toutes les mamies de travers. Selon la presse, cinq d'entre elles ont même fait l'objet d'un contrôle d'identité pour vérifier qu'elles n'étaient pas des hommes.
Toutes les femmes ont peur de vieillir, mais là c'est un signe qui ne trompe pas. Le jour où la police vous arrête et réclame vos papiers pour vérifier que vous êtes bien une femme, c'est que vous avez pris un sacré coup de vieux.