C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski

  • A
  • A
C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski
Partagez sur :

L'honnêteté, ça paye...de temps en temps

Direction l’Argentine avec ce chauffeur de taxi qui a donc rendu un sac oublié dans sa voiture… A l’intérieur : 25 000 euros en liquide. Et en récompense, le chauffeur a reçu 90 000 euros. Comme quoi, pour gagner de l’argent, il suffit parfois d’être honnête, Stéphane Blakowski ?

Attention Marc-Olivier, il ne s'agit pas d'inciter nos auditeurs à être honnêtes. Tout le monde sait que l'honnêteté ne paie pas. Le cas de Santiago Mori, chauffeur de taxi à La Plata, 60 km au sud de Buenos Aires, n'est qu'une exception à la règle. Ce qu'on appelle un insolite.

Il y a quinze jours, un couple de personnes âgées oublie un sac dans son taxi. "Ah, les vieux je te jure !" se dit Santiago. Il ouvre le sac à la recherche d'une adresse. Et là, O mama mia, 32.500 dollars en cash ! Waow ! Comme dans les dessins animés, un petit ange lui souffle à l'oreille: "Rend cet argent, ce n'est pas le tien", mais dans l'autre oreille, un diablotin lui dit tout le contraire. "Garde le, personne ne le saura". Comme Santiago est honnête, son ange gardien a du mettre un bon coup de boule à son diablotin, résultat, Santiago a rendu l'argent sans tarder.

Les petits vieux étaient ravis ! Pour le remercier, ils lui ont offert un très beau ... sourire, avec en prime, un très grand ... merci. Pauvre Santiago ! Vu qu'il est honnête, il n'a pas vu le bénéfice à tirer de son histoire.

Heureusement, deux jeunes publicitaires se sont penchés sur son cas pour lui faire toucher le Jack Pot. Ils ont lancé un site internet (à son nom) où tout le monde peut laisser un cadeau à Santiago. Vu qu'en Argentine la corruption fait des ravages, l'honnêteté fait un tabac. Pour l'instant, si on additionne la valeur des cadeaux : bouteilles de vins, invitations dans des hôtels et des restos, vacances gratuites, ça dépasse les 90 000 euros ! Plus de trois fois la somme qu'il a rendu.

Comme quoi, l'honnêteté ça paye, à condition d'avoir un excellent attaché de presse. Sinon, on a plus de chance de faire la une des journaux en braquant une banque qu'en ramenant un sac à des petits vieux.