C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski

  • A
  • A
C'est pas pour critiquer - Stéphane Blakowski
Partagez sur :

Une poupée hérite du QI d'Albert Einstein...

Marc-Olivier Fogiel : Après Susan Boyle, la moche qui chante comme Céline Dion, la télé anglaise propose un nouveau phénomène. Elle s'appelle Elise Roberts, son quotient intellectuel est de 156 : presqu'autant que celui d'Einstein estimé à 160. Pourtant Elise n'a que 2 ans ! À quoi ça ressemble un petit génie, Stéphane Blakowski ?

Au départ, ça ressemble surtout à une très jolie petite fille. Le père d'Elise est originaire du Nigéria et sa mère est née d'un couple mixte, anglais et malaisien. Un sacré brassage d'ADN pour une jolie frimousse et une super cervelle.
Quand à l'âge de 5 mois, Elise a commencé à appeler ses parents « papa » et « maman » alors qu'elle gigotait encore sur sa table à langer, ce n'était que le début de l'histoire. Aujourd'hui, elle a deux ans et connaît la différence entre un triangle équilatéral, isocèle ou rectangle. Forcément, elle sait aussi compter et, pour corser les choses, elle le fait en anglais et en espagnol.
Son père vend des voitures, sa mère est comptable. Et c'est en voyant un reportage sur les surdoués, qu'ils se sont dit qu'Elise avait certainement la même maladie. Normalement, pour passer un test de QI, il faut avoir 10 ans, mais pour Elise, on a fait une exception. Résultat 156, alors que la moyenne pour un adulte tourne autour de 100.
Elle connaît les capitales d'une trentaine de pays à travers le monde. Même si l'autre jour, lorsqu'une présentatrice de télévision lui a demandé : "Quelle est la capitale de l'Indonésie ?" elle a commencé par répondre "l'Espagne" haaan ! Dommaaaage...
N'empêche, la petite Elise est bien partie. À 10 ans, elle passera son bac, à 14 ans, elle sera à la fac et 18 ans, elle aura son doctorat. Cela dit, avec un doctorat aujourd'hui, on est même pas sûr de trouver un boulot !
L'intelligence c'est pratique hein ! Mais surtout pour jouer au sudoku. Vous connaissez vous, Yves Chauvin ? Et Françoise Barré, Albert Fert ou Claude Cohen ? Ce sont les quatre prix Nobel français de ces dernières années et pourtant ils sont moins connus que le jury de la Nouvelle Star. Heureusement pour la petite Elise, en plus d'être intelligente, elle est aussi très jolie et ça lui servira sûrement beaucoup plus dans la société.