Le Pen révise ses classiques

  • A
  • A
Le Pen révise ses classiques
Marine Le Pen.
Partagez sur :

Outre la sortie de l’euro, Marine Le Pen axe sa campagne sur des thèmes récurrents au FN comme la "préférence nationale" ou "l'immigration zéro".

ÉDUCATION : LE RETOUR DE L’ÉCOLE À L'ANCIENNE

Marine Le Pen veut un retour aux sources : tolérance zéro pour l’indiscipline, fin de l’aventure pédagogiste.

Sécurité maximum. La candidate veut mettre en place de détecteurs de métaux aux établissements dangereux, "même temporairement", ainsi qu’un alourdissement des peines pour les agressions d’enseignants, physiques ou verbales.

Retour aux bases. La leader du FN veut un retour aux savoirs fondamentaux : français, calcul. Des cours de français seraient obligatoires pour les parents qui ne maîtriseraient pas le français. Elle veut également la fin des méthodes pédagogistes (centrées sur l’épanouissement de l’enfant) et, entre autres, des cours d’Histoire centrés sur la France.

Réorganisation de l’éducation. Marine Le Pen prône la modification du régime de décharge, qui permet actuellement aux directeurs de ne pas enseigner. Elle veut aussi supprimer le contrôle continu au baccalauréat pour le remplacer par un examen unique. Elle promet de remplacer tous les départs à la retraite des enseignants, et de cibler les réductions d’effectifs dans l’administration centrale du ministère de l’Education nationale.

EMPLOI : RÉINDUSTRIALISATION ET SIMPLIFICATIONS

Priorité nationale oblige, le programme du FN préconise un retour une réindustrialisation massive de la France.

PME et Protectionnisme. Marine Le Pen préconise la création d’un "tissu dense" de PME/PMI et d’emplois qualifiés. Elle souhaite unir les établissements universitaires et grandes écoles, filières industrielles et représentants de l’Etat au sein d’une Planification stratégique de la réindustrialisation. Une sorte de protectionnisme serait mis en place avec la création de droits de douane pour les pays "qui nous concurrencent de façon déloyale".

Simplification des formalités. La candidate FN souhaite créer un grand ministère de l’Economie, de l’Entreprise et du Travail, pour faciliter la mise en place d’un modèle normatif homogène. Elle lancerait également une réforme de la Simplification pour les Entreprises. Cela viserait à assurer la centralisation des données sur les entreprises, ainsi que la création d’un site unique pour toutes les démarches des entreprises.

Pôle Emploi et syndicats. Marine Le Pen ferait voter une loi qui contraindrait Pôle Emploi à proposer les emplois disponibles aux demandeurs d’emplois ayant la nationalité française. Une grande réforme des syndicats est prévue.

ÉNERGIE : L’ATOME VA POURSUIVRE SON RÈGNE

Marine Le Pen propose de renforcer les installations existantes et de limiter l’intervention de sociétés privées dans leur entretien.

Énergiesvertes, mais pas trop. Marine Le Pen suggère un recours local aux énergies vertes afin de couvrir à terme 10% à 15% du territoire. Le programme de la candidate énonce également un soutien financier au programme ITER (en français, réacteur thermonucléaire expérimental international) à Cadarache.

Sécurité nucléaire accrue. Marine Le Pen souhaite investir dans la recherche sur les dispositifs de sûreté nucléaire et sur les rendements des nouveaux réacteurs. Elle veut aussi limiter au maximum le recours à des sociétés privées dans l’exploitation et l’entretien des centrales, ainsi que des centres de traitement des déchets radioactifs.

EUROPE : LE DIVORCE

Eurosceptique depuis longtemps, Marine Le Pen organiserait la sortie française de l’Union Européenne. Un ministère serait même dédié à cette tâche.

Renégociation. Marine Le Pen veut initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne.

Souveraineté nationale. La candidate propose de créer un ministère des Souverainetés, qui  coordonnerait la renégociation des Traités et "la restauration de notre souveraineté nationale".

IMPÔTS : HARO SUR L'IMPORT

Délocalisations taxées, importations taxées : le FN ne promet aucune pitié aux entreprises qui  ne privilégient pas le "made in France".

Fusions et progressivité. Marine Le Pen évoque un impôt plus progressif, composé de nouvelles tranches intermédiaires. Elle veut faire fusionner la taxe foncière avec l’ISF pour donner un impôt progressif unique sur le patrimoine. La taxe d’habitation serait quant à elle englobée dans l’impôt sur les revenus. L’impôt sur les sociétés (IS) la contribution économique territoriale (CET) fusionneraient également. La progressivité de l’IS évoluerait en fonction du chiffre d’affaires et du bénéfice.

Taxes et protectionnisme. Marine Le Pen veut instaurer des droits de douane définis en fonction du plan de planification de réindustrialisation) et un protectionnisme "intelligent". Les charges des cotisations sociales salariales baisseraient au profit d’une Contribution Sociale aux Importations égale à 3 % du montant des biens importés. Les délocalisations de prestations de services (centre d’appel, prestations de conseils, comptabilité…) seraient taxées  à hauteur de 33%.

INSTITUTIONS : LA TRANSPARENCE AU-DESSUS DE TOUT

Chaque nomination de haut responsable politique ou administratif  devra faire l’objet d’une enquête.

Transparence des élus. Marine Le Pen vise une transparence maximum des candidats aux hautes fonctions administratives, avec des enquêtes fouillées sur les candidatures (notes de frais…). Elle souhaite également créer une haute instance de prévention des conflits d’intérêts et de la transparence pour les politiques.

Retour au septennat. La présidente du FN veut un allongement du mandat présidentiel au septennat, non renouvelable. L’anonymat des parrainages serait mis en place.

Neutralité des médias. Marine Le Pen veut que es organes de presse ne pourraient plus être détenus par une entreprise vivant de la commande publique.

Généralisation de la proportionnelle. Le programme de Marine Le Pen indique la l’application de la proportionnelle dans tous les scrutins : nationaux, locaux, directs ou indirects.

Réformes administratives. Marine Le Pen souhaite simplifier le mille-feuilles administratif français en commençant par la simplification de l’organisation intercommunale. Elle propose aussi une modification du statut constitutionnel des collectivités territoriales d’Outre-mer.

LOGEMENT : ACCÈS FACILITÉS ET NOMBREUX AUDITS

Marine Le Pen promet des audits, et une aide pour ceux qui veulent acheter leur logement social après 10 ans de location.

Refontes des aides. Marine Le Pen veut mettre en œuvre une refonte de la politique du logement social (audit sur les conditions d’attribution, audit sur les règles appliquées), et des aides au logement (simplification des aides, audit de "Action Logement"…)

Acquisition de logement. Marine Le Pen, compte créer des aides fiscales pour les locataires qui souhaitent acheter leur logement social après y avoir habité 10 ans. Pour les jeunes qui veulent faire construire, un "chèque premier logement" permettrait un crédit d’impôts, selon les ressources du foyer.

Urbanisme chamboulé. Marine Le Pen veut favoriser la production de logements neufs dans les zones "désertées, en particulier rurales". Son programme propose aussi la destruction des cités construites dans les années 1955 à 1970, et la construction d’un "Parc immobilier nouveau de qualité" dans les zones très denses. 

SÉCURITÉ : RETOUR À LA PEINE DE MORT ?

Marine Le Pen pourrait rétablir la peine de mort, abolie en 1981, ou l’instauration de peines de prison à perpétuité "réelle".

Nouvelles lois. La candidate du Front national veut mettre en place l’injonction civile, qui permet à un juge d’interdire à une personne la fréquentation d’un lieu. Marine Le Pen veut rétablir la peine de mort OU instaurer la réclusion à perpétuité "réelle".

Nouveaux effectifs pour les forces de l’ordre. Marine Le Pen suggère la reconstitution  des effectifs de police et de gendarmerie supprimés depuis 2005. Les forces de l’ordre bénéficieraient d’une présomption de légitime défense.

Enquêtes sur les prédicateurs. Marine Le Pen veut que les services de renseignements de l’État puissent enquêter sur les prédicateurs religieux qui défendent des "thèses politiques extrémistes susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ou de menacer la laïcité".

Fin de l’immigration. Marine Le Pen propose de stopper les flux migratoires vers la France.