Le CV de Marine Le Pen

  • A
  • A
Le CV de Marine Le Pen
Marine Le Pen est candidate pour le Front national à la présidentielle.@ MAXPPP
Partagez sur :

C’est la première fois que Marine Le Pen (43 ans) se présente à l’élection présidentielle. La présidente du Front national prend la relève de son père, Jean-Marie Le Pen.

Nom : Le Pen
Prénoms : Marion, Anne, Perrine
Date et lieu de naissance : 5 août 1968 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)



Origines familiales : fille benjamine de Jean-Marie Le Pen, dirigeant du Front national de 1972 à 2011 et de Pierrette Lalanne, pin-up des années 1960.

Situation familiale : mère de trois enfants, divorcée deux fois de Franck Chauffroy et Eric Lorio, elle est actuellement en couple avec Louis Aliot, vice-président du FN en charge du projet présidentiel.

Etudes : élève au lycée Florent-Schmitt, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), Marine Le Pen obtient une Maîtrise de droit en 1990, puis un DEA de droit pénal en 1991. Un an plus tard, elle obtient le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (Capa).



Partis politiques : adhérente au Front national depuis 1986.

Parcours politique : en 1998, à 30 ans à peine, Marine Le Pen débute sa carrière d’élue avec un siège de conseillère régionale décroché en Nord-Pas-de-Calais. De 2004 à 2010, elle siège au Conseil régional d’Ile-de-France, mais reprend très vite la route du Pas-de-Calais, qu’elle choisira comme fief. Après une défaite au second tour des élections législatives de 2007 à Hénin-Beaumont, Marine Le Pen devient conseillère municipale de l’ancienne cité minière en 2008. Au niveau européen, la présidente du Front national, élue à la tête du parti en janvier 2011, siège au Parlement de Strasbourg depuis 2004 (elle a été réélue en 2010).

Mandats en cours : conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais et députée européenne.

Fonctions politiques passées : conseillère municipale de Hénin-Beaumont

Précédente candidature à la présidence de la République : aucune.



Signe distinctif : "elle est le clone absolu de son père", d’après sa mère.

Hobbies : si elle n’avait pas hérité du virus de la politique, Marine Le Pen aurait été photographe. Elle est restée une "mordue de photo", comme elle l’a avoué au Figaro. Ses modèles ? Robert Doisneau et Raymond Depardon. Jeune, elle est marquée par le poids des photos de Paris Match. Mais bien vite, elle s’aperçoit "qu’avec le nom (qu’elle) porte, ça aurait été compliqué" de poursuivre dans cette voie artistique.

Anecdote : pas très à l’aise en anglais, "comme tous les Français", glisse l’un de ses proches aux Echos, Marine Le Pen préfère parler dans la langue de Molière quand elle est interviewée à l’étranger. Ce fut notamment le cas lors de son voyage mouvementé aux Etats-Unis à l’automne dernier.