Le CV de Dominique de Villepin

  • A
  • A
Le CV de Dominique de Villepin
@ REUTERS
Partagez sur :

A 58 ans, l'ancien Premier ministre de Chirac brigue pour la première fois un mandat électif.

Nom : Galouzeau de Villepin
Prénom : Dominique
Date et lieu de naissance : 14 novembre 1953 à Rabat, au Maroc



Origines familiales : fils de Xavier de Villepin, industriel et sénateur (centriste puis UMP) des Français de l’étranger de 1986 à 2004, président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat  de 1993 à 2002, et de Yvonne Hétier, première conseillère de tribunal administratif.

Situation familiale : séparé depuis 2011 de Marie-Laure Viébel, de son vrai nom Marie-Laure Le Guay, avec qui il a eu trois enfants, Marie, Arthur et Victoire.

Etudes : il passe la majeure partie de sa jeunesse à l’étranger, au Maroc, au Venezuela et aux Etats-Unis. D’abord scolarisé au Collège français de Caracas (Venezuela), Dominique de Villepin rentre en France en 1968 et poursuit ses études à Toulouse, au lycée privé jésuite Le Caousou où il obtient son bac avec mention assez bien à 16 ans. Après des études de droit à Paris-Assas et de lettres à l’université de Nanterre, il entre à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po), puis à l’Ecole nationale d’administration (ENA)  en 1978. Il sort 25ème de la promotion Voltaire aux côtés de François Hollande, Ségolène Royal,  Renaud Donnedieu de Vabres et Jean-Pierre Jouyet.



Parcours politique : adhérent du Rassemblement pour la République (RPR) et quinze ans après un parcours de diplomate dans différentes ambassades (Washington, New Delhi), Dominique de Villepin est nommé en 1993 directeur de cabinet d’Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères du gouvernement Balladur. En 1995, Jacques Chirac accède à la présidence et promeut Villepin secrétaire général de la présidence de la République. Lors de la réélection de Chirac en 2002, il est nommé ministre des Affaires étrangères. Après deux ans au Quai d’Orsay, il s'installe place Beauvau, au ministère de l’Intérieur. Six mois plus tard, Dominique de Villepin devient Premier ministre et ce, jusqu'à la fin de mandat de Jacques Chirac. En juin 2010, Dominique de Villepin fonde son propre parti République solidaire, dont il laissera la présidence en septembre 2011. En février 2011, Dominique de Villepin annonce qu'il quitte l'UMP.

Mandats en cours : aucun

Emploi : Depuis 2008, Dominique de Villepin est avocat, inscrit au barreau de Paris. Il travaille au cabinet d’avocats FTPA.

Précédente candidature à la présidence de la République : aucune



Signe distinctif :  poète, auteur de plusieurs recueils

Hobbies : course à pied, tennis, football, rugby, histoire, littérature

Anecdote : Jacques Chirac et Dominique de Villepin se rencontrent en 1980 grâce à Camille Cabana, futur adjoint au maire chargé des Finances. Une relation de sympathie s’engage entre les deux hommes et sera très vite marquée par le culot de Villepin. Alors que ce dernier doit relire un discours de Chirac qu’il doit prononcer en Allemagne, le jeune diplomate jugeant ce texte très moyen annote : "Si le maire de Paris prononce ce discours, il risque de devenir un zozo de la République".  L’audace villepiniste sera payante. Chirac tombera accidentellement sur cette phrase, laquelle le fera beaucoup rire. "J’apprécie ceux qui ont le courage de me dire ce qu’ils pensent. (…) je peux vous dire que nous travaillerons ensemble un jour", affirmera le maire de Paris au jeune diplomate.