Zoom sur les sondages effectués dimanche

  • A
  • A
Zoom sur les sondages effectués dimanche
Quatre types de sondages peuvent être pratiqués dimanche pour obtenir une analyse des votes ou carrément une estimation des résultats.@ MAXPPP
Partagez sur :

DECRYPTAGE - Quatre types d’enquêtes peuvent être réalisés le jour du vote.

Pour obtenir une estimation des résultats du scrutin présidentiel de dimanche, les instituts de sondages vont réaliser des enquêtes d’opinion et des analyses le jour du premier tour. Objectifs : permettre aux médias de diffuser, à partir de 20h, les premiers résultats, et d’éplucher le vote des Français. Europe1.fr vous détaille les différents types de sondages qui seront réalisés.

Le sondage "sortie des urnes". Il est effectué le jour de l'élection, en face à face à la sortie des bureaux de vote. Il consiste à interroger les électeurs, sélectionnés de manière aléatoire dans un échantillon de bureaux de vote et tout au long de la journée, sur les raisons de leur choix.

Ces sondages permettent ainsi de connaître le profil sociologique des différents électorats et les motivations de vote, dès 17h.

Ce type de sondage est de moins en moins pratiqué en France. "Les sondages ‘sortie des urnes’ ne se font plus essentiellement pour des raisons de coûts. Et par ailleurs, ils ne donnaient aucune indication sur les gens qui n’allaient pas voter", a expliqué Frédéric Dabi, directeur adjoint de l’Ifop, interrogé par Europe1.fr.

Les neuf principaux instituts de sondages français se sont engagés à ne pas diffuser les résultats de ces sondages. Et plusieurs ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne les pratiqueront pas le jour J.

Le sondage "jour du vote". Il a remplacé au fil du temps les sondages ‘sortie des urnes’. Concrètement, il consiste à interroger sur leur vote un gros échantillon représentatif de Français inscrits sur les listes électorales par téléphone ou par Internet. L’Ifop, par exemple, consultera plus de 3.000 personnes de 11h à 17h.

Cette enquête a "pour mission d’expliquer le vote, parce qu’un bulletin de vote ne parle pas", détaille Frédéric Dabi. Elle permet notamment de connaître le profil des votants et les motivations de vote des électeurs, mais aussi de déterminer le profil des abstentionnistes et les raisons de l'abstention.

Le sondage "soir du vote". Il consiste à interroger, par téléphone, un échantillon représentatif de Français inscrits sur les listes électorales après 20h et l'annonce des résultats du scrutin.

A l’issue du premier tour de la présidentielle, cette étude doit permettre de connaître les intentions de vote exprimées en vue du second tour. Lors du second tour, les questions devraient porter sur l’avis sur les résultats, sur la préférence quant au Premier ministre qui sera nommé par le nouveau chef de l’Etat ou bien encore sur les intentions de vote pour le premier tour des élections législatives.   

Les bureaux de vote représentatifs. Il ne s’agit pas d’un sondage à proprement parlé, mais d’une remontée des premiers dépouillements de bureaux de vote tests par les instituts de sondages. Les enquêteurs sont ainsi chargés de recueillir les résultats des cent premiers bulletins de vote à la fermeture des bureaux, considérés comme représentatifs de la population française votante. Entre 150 et 200 bureaux de vote sont ainsi sélectionnés. Ces chiffres sont ensuite consolidés au niveau national pour établir l'estimation des scores de chacun des candidats.

Les premiers résultats qui circuleront le jour J seront donc ceux-ci. Très fiables, ils seront à disposition des candidats et des médias dès 18h45. Ils seront ensuite diffusés à 20h. La commission des sondages a prévenu que s’ils fuitent avant l’heure officielle des résultats, la tolérance zéro sera appliquée.