Zidane appelle à "éviter" le Front national

  • A
  • A
Zidane appelle à "éviter" le Front national
Zinédine Zidane s'était déjà opposé à Jean-Marie Le Pen en 2002.@ AFP
Partagez sur :

"Les extrêmes, ce n'est jamais bon", a justifié l'icône du football français, se disant "loin de toutes ces idées-là, de ce Front national".

"Le message, c'est toujours le même, celui de 2002." 15 ans après avoir dénoncé la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle, Zinédine Zidane, icône du football français, a appelé vendredi à "éviter au maximum" le Front national lors du duel qui opposera le 7 mai Marine Le Pen à Emmanuel Macron. "Je suis loin de toutes ces idées-là, de ce Front national", a expliqué l'icône du football français vendredi en conférence de presse. "Donc (il faut) éviter au maximum ça. Les extrêmes, ce n'est jamais bon."

Zidane, né à Marseille de parents immigrés algériens, avait déjà pris une position similaire en 2002 lorsque le Front national avait atteint le second tour, estimant que c'était un "parti qui ne correspond pas du tout aux valeurs de la France". Le champion du monde 1998 avait également participé à une vidéo contre Jean-Marie Le Pen, candidat du FN à l'époque et père de la candidate actuelle, avec plusieurs artistes comme Gérard Depardieu, Jean-Jacques Goldman ou le rappeur marseillais Akhenaton. En réponse, Jean-Marie Le Pen avait estimé que Zidane se faisait "manipuler par des gens qui se servent de (sa) notoriété."