Yade "incomprise" par Copé

  • A
  • A
Yade "incomprise" par Copé
Rama Yade rejoint le Parti radical de Jean-Louis Borloo@ EUROPE 1
Partagez sur :

Rama Yade, qui vient de rejoindre le Parti radical, impute sa désertion de l'UMP à Copé.

Qu'a fait Rama Yade depuis le remaniement ? "Depuis un mois, ce que j'ai fait, c'est d'abord de me tourner avec beaucoup de motivation vers l'UMP pour effectivement travailler sur des sujets qui me passionnent (...). Mais, j'ai constaté que cette question de la cohésion sociale qui me tient à coeur n'est pas une priorité" au sein du parti présidentiel, s'est justifiée, jeudi sur Europe 1, Rama Yade. La veille, l'ancienne secrétaire d'Etat aux Sports avait annoncé qu'elle rejoignait le Parti Radical de Jean-Louis Borloo, autre "sortant" du gouvernement.

"Cohésion sociale, cohésion sociale, cohésion sociale"...

Rama Yade dit avoir proposé au nouveau secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, une mission sur ce thème de la cohésion sociale. "Le président était d'accord", selon elle. Mais Jean-François Copé a refusé. "Il m'a donné une réponse tellement claire que cela ne faisait aucun doute", a-t-elle précisé avant d'asséner : "J'ai le sentiment de ne pas avoir été comprise sur ce sujet-là".

"J'ai été quelque peu surprise de voir que cette question de la cohésion sociale n'était pas prioritaire (à l'UMP) et qu'on préfère se concentrer sur ce face à face qui, pour moi, est vain avec le Front national", a-t-elle encore insisté.

Selon elle, le parti majoritaire fait fausse route avec une telle stratégie, "pour une simple raison : c'est que Marine Le Pen n'est pas uniquement sur les questions d'immigration, de sécurité, elle est aussi, et c'est ça qui la rend convaincante aux yeux de certains Français, sur la souffrance sociale". "Nous ferions une erreur que de minorer ou sous-estimer cela", a-t-elle lancé.

2012 ? "J’ai le cœur assez grand pour en aimer deux"

Désormais, pour Rama Yade, pas de doute : "Jean-Louis Borloo incarne le mieux les valeurs de la cohésion sociale et de l’unité nationale". Pour autant, elle estime ne pas avoir abandonné le sarkozysme et Nicolas Sarkozy qui a lancé sa carrière politique. Quel sera son choix en 2012, entre son ancien mentor et Jean-Louis Borloo ? "J’ai le cœur assez grand pour en aimer deux", a ironisé l'ex-secrétaire d'Etat.

Aujourd'hui simple conseillère régionale francilienne, Rama Yade a pris date pour 2012 avec un livre récent sur la jeunesse dans lequel elle plaide en faveur d'un "pacte national" pour les jeunes.