Woerth : Le Point "en veut" à Copé

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ex-ministre a mis en garde contre "les emballements" après les accusations de favoritisme portées par l'hebdomadaire à l'encontre du patron de l'UMP..

"La France est souvent pleine de rumeurs et d'amalgames. Il faut être prudent", a réagi jeudi matin sur Europe 1 Eric Woerth, député UMP de l'Oise, après les soupçons de favoritisme portant sur Jean-François Copé, à la une du Point. "Jean-François Copé a vigoureusement démenti, alors je le crois, par principe", a poursuivi l'ancien ministre du Budget. 

"Il faut une exigence de rigueur et d'éthique. Je ne suis pas un ami de Jean-François Copé mais j'ai beaucoup d'estime pour lui, c'est le président de mon parti. Je veux le défendre", a encore défendu l'élu.

D'autant que pour l'ancien ministre, "ce journal en veut à Jean-François Copé depuis quelque temps, on ne sait pas pourquoi. Il répondra avec la précision qui lui est coutumière". "La France va s'emballer comme elle a coutume de le faire. Puis cela va retomber. Mais attentions aux emballements. Cela salit les gents et parfois il n'y a rien derrière", prévient-il.

L'interview en intégralité, c'est ici :



Woerth réclame une exigence de rigueur et d...par Europe1fr
sur le même sujet, sujet,

L'INFO - Jean-François Copé accusé de favoritisme