Woerth : "l'arbitrage Tapie n'était pas un sujet à l'époque"

  • A
  • A
Woerth : "l'arbitrage Tapie n'était pas un sujet à l'époque"
Partagez sur :

L'ancien ministre du Budget assure ne pas avoir été au courant des décisions.

L'ancien ministre du Budget, Eric Woerth, a revendiqué mardi sur Europe 1 le droit des hommes politiques "à l'autonomie de la décision". Interrogé sur la décision de régler le différend entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais par un arbitrage, le député de l'Oise a dit ne "rien voir dans les journaux qui puisse considérer que cette histoire a été mal menée". "On a le droit de recourir à l'arbitrage, contre l'avis de sa propre administration. Heureusement le politique a l'autonomie de la décision", a-t-il martelé.

L'ancien voisin de Christine Lagarde à Bercy a par ailleurs assuré qu'il n'avait pas été consulté sur cette décision. "Ce n'était pas un sujet à l'époque en particulier, qui occupait l'ensemble de l'Etat. Chacun avait ses propres dossiers", a-t-il affirmé.

"Madame Pellerin, ministre en mal de notoriété, dénonce un système. Au contraire, il y a plutôt un système anti-Sarkozy qui est en train de s'organiser. Au fond la campagne de 2017 est quasiment partie. Les membres du gouvernement devraient faire très attention quand ils parlent de l'ancien président, de l'ancien gouvernement. Quand une affaire est devant la justice, laissons la sereinement dire les choses", a encore plaidé Eric Woerth.