Wauquiez renonce à ses indemnités

  • A
  • A
Wauquiez renonce à ses indemnités
Au nom de l'exemplarité, Laurent Wauquiez ne veut pas percevoir les 6 mois de salaires auquel il a droit.
Partagez sur :

Au nom de l'exemplarité, l'ex-ministre ne veut pas percevoir les 6 mois de salaires auquel il a droit.

Depuis jeudi, il n'a plus d'emploi. Et comme tous ceux qui viennent de perdre leur travail, il a droit à une indemnité. Pourtant, il vient de la refuser. Par souci d'exemplarité, Laurent Wauquiez, l'ex-ministre de l'Enseignement supérieur, a annoncé qu'il renonçait aux six mois de salaire réservés aux anciens ministres, a révélé Le Progrès vendredi matin. Soit près de 14.000 euros par mois, selon le quotidien.

"Important qu'on puisse montrer l'exemple"

"Je pense que dans cette période où l'on demande des efforts, c'est important qu'on puisse montrer l'exemple (...) Autant quand on exerce la fonction, c'est normal qu'on soit correctement rémunérés, mais une fois qu'on est plus en fonction je trouve ça normal" de ne plus en bénéficier, a déclaré Laurent Wauquiez, qui précise qu'il s'agit d'une "décision personnelle" et qu'il n'a pas l'intention de s'"ériger en exemple".

L'ancien ministre n'a pas non plus demandé à réintégrer son corps d’origine, le Conseil d’État où il officiait en tant que maître des requêtes, ni à retrouver son siège de député, indique Le Progrès. Laurent Wauquiez n'est donc plus, pour le moment, que maire du Puy-en-Velay. Il est néanmoins candidat aux législatives de juin dans la circonscription de Haute-Loire, où il avait été élu haut la main en 2007, dès le 1er tour, avec 58,13% des voix.

Six mois d'indemnités, sauf nouvelle activité rémunérée

La loi prévoit que les ministres perçoivent leur traitement pendant six mois à compter de la fin de leur fonction, sauf s'ils retrouvent une activité rémunérée. "S'il est réélu député, il n'aura de toute façon plus le droit de toucher à ce traitement", a expliqué le député de l'Aisne René Dosière, spécialiste des dépenses de l'Etat.