"Vous serez le plus beau des présidents"

  • A
  • A
"Vous serez le plus beau des présidents"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Entre Salon de l'agriculture et campagne électorale: florilège des phrases qui ont marqué la semaine.

Tacle - "Quand on est secrétaire d'Etat à l'Emploi, qu'il y a plus de 800.000 chômeurs de plus depuis un an et demi, normalement, on ne la ramène pas trop quand même". De Cécile Duflot (Verts) à Laurent Wauquiez (UMP, secrétaire d'Etat à l'Emploi) sur le plateau de Mots Croisés, sur France 2.

Jubile - "Ce doit être pour fêter mon anniversaire".De François Fillon, Premier ministre, commentant la une du magazine Le Point sur Le président Fillon.

S’entiche - "Vous serez le plus beau des présidents". D’une visiteuse du Salon de l'agriculture en direction de Dominique de Villepin.

Enrage - "Cette campagne, c'est la mienne, l'équipe c'est la mienne, le projet c'est le mien et le résultat sera le mien".De Valérie Pécresse, chef de file de la liste UMP en Ile-de-France, à ceux qui considèrent qu'elle est désormais sous tutelle du chef de l'Etat.

Raille - "On attendait un président de vision, pas un directeur de campagne de division". De Laurent Fabius (PS) à propos de l'intervention de Nicolas Sarkozy dans la campagne de Valérie Pécresse, tête de liste UMP en Ile-de-France.

Rabaisse - "Nicolas Sarkozy est donc désormais directeur de campagne de Valérie Pécresse". De Marie-Pierre de la Gontrie, porte-parole de Jean-Paul Huchon.

S’adule - "Je ne suis pas pépère". De Jean-Paul Huchon, candidat à sa propre succession en Ile-de-France et dont la bonhommie est légendaire.

Persiste et signe - "Laurent Fabius a toujours été un faux jeton". De Georges Frêche, qui a déjà accusé l'ancien Premier ministre d'avoir une "tronche pas catholique".

S’exhibe - "J'ai des relations extraordinaires avec le Premier ministre". D’Hervé Morin, ministre de la Défense, à propos de François Fillon.

Fait les fonds de tiroir - "Oui j'ai besoin d'argent pour vivre (...). Nicolas Sarkozy, c'est un ami. Si je l'appelle et que je lui dis que j'ai du mal à payer deux-trois factures (...). Il va le sentir et il fera ce qu'il faut". De Doc Gynéco qui s’est inscrit à Pôle emploi après l'échec de son album.