Vote électronique à l'UMP : "on peut se tromper facilement"

  • A
  • A
Vote électronique à l'UMP : "on peut se tromper facilement"
@ Reuters
Partagez sur :

HOTLINE - Le scrutin pour élire le nouveau président du parti sera électronique. Mais des adhérents peu habitués à internet s'inquiètent.

A partir de vendredi soir, et pour une durée de 24 heures, près de 270.000 adhérents sont appelés à élire le nouveau président de l'UMP. Le scrutin sera électronique. Une manière de tourner la page du psychodrame Copé-Fillon de 2012, et d'un vote soupçonné de nombreuses irrégularités. Mais certains militants, notamment parmi les plus anciens, ne sont pas très à l'aise avec l'idée de voter par Internet.

>> LIRE AUSSI - Qui propose quoi pour la "nouvelle" UMP ?

"Je préférerais le vote papier". L'UMP a donc prévu de laisser 312 permanences ouvertes samedi. Jean, 87 ans, s'est rendu lundi dans l'une d'entre elles pour se renseigner. "Je ne peux pas me servir d'un ordinateur. Je ne suis pas né avec", explique-t-il au micro d'Europe 1. "Je préférerais le vote papier. Le vote électronique, on peut se tromper facilement".

Jean ira donc voter dans cette permanence. Mais point d'urne et d'isoloir dans le local. Même s'ils se déplacent, les militants devront voter sur ordinateur. "Les personnes nous diront pour qui voter", explique Malou, responsable de ce local UMP. Le vote n'est donc pas anonyme.

>> LIRE AUSSI - Présidence de l'UMP : l'élection insondable

Le vote électronique ne rassure pas non plus Hervé, qui refuse de voter chez lui. "Ce n'est pas confidentiel, c'est piraté n'importe quand", affirme celui dont le fils est informaticien.

"Le système est blindé". A la direction de l'UMP, on assure toutefois que "le système est blindé". Des tests de résistances aux intrusions de hackers ont été réalisés, et une alerte sera déclenchée si un trop grand nombre de connexions émane d'un même ordinateur. Mais plus que des fraudes, à l'UMP, on a surtout peur du gros bug qui pourrait venir tout gâcher.

>> LIRE AUSSI - Sarkozy, Le Maire, Mariton : quels scores feront-ils ?