Vote des étrangers : la majorité amnésique

  • A
  • A
Vote des étrangers : la majorité amnésique
Najat Vallaud-Belkacem aux côtés de François Hollande.
Partagez sur :

FACT-CHECKING - Selon Najat Vallaud-Belkacem, François Hollande "n’a jamais donné de date".

Contexte : Le droit de vote des étrangers était une promesse de campagne de François Hollande, attendue dès les élections municipales de 2014. Une promesse enterrée par le président lors de sa conférence de presse, mardi.

>>  A LIRE AUSSI : Le droit de vote des étrangers attendra

La phrase : "Non, on n’a jamais donné de date", a affirmé mercredi Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, après le conseil des ministres.

>>> Laurent Guimier a vérifié si la ministre du Droit des femmes s'est accommodée ou non de la réalité :

 

Pourquoi elle dit faux :

Dans l’agenda de la première année du quinquennat, toujours disponible sur le site Internet du Parti socialiste, cet engagement, le 50e des 60 du programme du candidat Hollande, est très clair : "le droit de vote des étrangers sera adopté entre août 2012 et juin 2013."

Le Lab d’Europe 1 a décortiqué un chat, qui s’est tenu pendant la campagne présidentielle, le 4 mai 2012, entre celle qui était alors porte-parole du candidat socialiste et les internautes du Monde.fr. Là encore, ses propos sont sans ambigüité : "la réforme sera adoptée avant les prochaine sélections locales."

François Hollande, sur France 2, le 25 avril 2012, soit entre-les-deux-tours, a répondu à la question "le droit de vote est-il une priorité ?". Sa réponse ? "Il n’y pas d’échéance particulière mais je dirai en 2013, avant les élections de 2014."

Réécouter la déclaration de François Hollande à 6'05'' :