Vote des étrangers : la guerre des chiffres

  • A
  • A
Vote des étrangers : la guerre des chiffres
1,8 million de personnes sont potentiellement concernées par le droit de vote des étrangers.@ MAXPPP
Partagez sur :

FACT-CHECKING - Sondages, nombre de personnes concernés, coût… Europe1.fr décode.

Le contexte. Le débat sur le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales a été relancé mardi par Jean-Marc Ayrault, qui a annoncé "une initiative" dans ce domaine. Le sujet est des plus clivants, en témoigne l’empoignade entre Christian Estrosi et Jean-Vincent Placé. Au milieu des noms d’oiseaux, plusieurs chiffres ont été avancés.

Revivez l’échange Estrosi-Placé :

>>> Qui dit vrai ? Europe 1 a passé les chiffres au crible dans le Vrai-faux de l’info :

"La majorité des Français sont contre" : VRAI. L’argument a été  avancé par Christian Estrosi, farouchement opposé à la mesure. "Pourquoi vouloir imposer le droit de vote des étrangers contre une immense majorité de Français de droite et de gauche qui n’en veulent pas ?", s’est interrogé le député-maire de Nice. "61% favorables", lui a rétorqué Jean-Vincent Placé.

En l’occurrence, c’est Christian Estrosi qui a raison. Les deux derniers sondages en bonne et due forme sur la question, l’un de l’Ifop, l’autre de CSA, datent de septembre 2012, et ils montrent que 61% des Français sont contre. Quant aux 61% évoqués par Jean-Vincent Placé, ils datent de novembre 2011 et d’un sondage BVA. Cela montre surtout l’indécision de l’opinion sur cette question.

"1,8 million de personnes concernées" : VRAI. Jean-Vincent Placé a avancé un chiffre très précis des étrangers potentiellement concernés. Le sénateur écologiste a évoqué 1,8 million de personnes qui vivent en France depuis cinq ans et qui pourraient donc voter si la loi était adoptée. Et il a raison. Selon le dernier recensement de l’INSEE, datant de 2009, 3,8 millions d’étrangers ont installés en France. Si l’on enlève les ressortissants de l’Union européenne qui ont déjà le droit de vote, et les étrangers qui sont dans l’Hexagone depuis moins de cinq ans, cela fait effectivement 1,8 million de personnes concernées.

"Ils cotisent plus que ce qu’ils ne touchent" : VRAI. Dans son argumentaire, et pour répondre à Christian Estrosi qui l’attaquait en marge de cette polémique. Jean-Vivent Placé a affirmé que les étrangers rapportent davantage à la Sécu qu’ils ne coûtent. Là encore, le sénateur EELV dit vrai. Selon un rapport parlementaire, les étrangers perçoivent certes davantage d’allocations logement en moyenne, mais moins de retraites par exemple. Au total, le solde, positif, est de l’ordre de 12 milliards d’euros net par an.