Vote de confiance : Aubry soutient les frondeurs à demi-mot

  • A
  • A
Vote de confiance : Aubry soutient les frondeurs à demi-mot
Martine Aubry avec Manuel Valls au Palais de l'Elysée (illustration)@ Reuters
Partagez sur :

La maire de Lille s'est dite "pour l'indépendance de chacun" à propos du vote de confiance auquel se soumet Manuel Valls.

LA DÉCLARATION. Martine Aubry signifie son retour médiatique. La maire PS de Lille a déclaré samedi à Lomme, dans le Nord, être "pour l'indépendance de chacun" à propos du vote de confiance mardi à l'Assemblée nationale.

A son arrivée, devant la presse, aux états généraux des socialistes du Nord, elle a déclaré : "Nous avons tous une conscience, nous avons tous des convictions, il faut que chacun vote en fonction de ce qu'il croit utile pour la réussite de notre pays, pour la réussite du président." Interrogée sur l'unité des députés socialistes, l'ancienne chef du parti a même ajouté que "l'unité ne veut rien dire, j'ai été premier secrétaire du PS". Selon elle, "on fait l'unité en parlant du fond, on ne fait pas l'unité en disant 'unité, unité, unité'", taclant ainsi le discours du Premier ministre Manuel Valls lors de l'Université d'été du PS à La Rochelle. "On fait l'unité sur un projet, on fait l'unité sur des valeurs, sur un sens et sur des réponses", a continué Martine Aubry.

Un appel du pied. La maire de Lille a réaffirmé souhaiter "contribuer à ce que nous nous mettions tous d'accord effectivement", sur la politique de la croissance et sur l'emploi.

Manuel Valls, dont le projet politique a été vivement critiqué, y compris au sein du Parti socialiste, se soumet mardi prochain à un vote de confiance, à l'Assemblée. Une quarantaine de députés "frondeurs" ont menacé de s'abstenir lors de ce vote.