Visite de Sarkozy : les insinuations de Bayrou

  • A
  • A
Visite de Sarkozy : les insinuations de Bayrou
Partagez sur :

Il est revenu sur un déplacement du président à Lavaur, où des écoliers avaient été mobilisés.

Pour François Bayrou, il est temps que Nicolas Sarkozy se déclare à l'élection présidentielle. "Il est temps que cela arrive pour que les choses deviennent claires", a estimé mardi le président du MoDem, invité de la matinale spéciale sur Europe 1. "Faire campagne aux frais de l'Etat et avec les moyens de l'Etat, c'était vraiment une question", a-t-il estimé, rejoignant sur ce point la position défendue par le Parti socialiste. Comme l'avait annoncé Europe 1, le PS a saisi lundi la Commission nationale des comptes de campagne pour dénoncer l'utilisation de "moyens publics" à des fins électorales, lors de deux récents déplacements de Nicolas Sarkozy.

Illustration, selon lui, de ce mélange des genres entre le président et le candidat Sarkozy "en campagne depuis longtemps", François Bayrou est revenu sur une polémique soulevée par le Petit journalpuis par La Dépêche du Midi, lors d'une visite de Nicolas Sarkozy à Lavaur, dans le Tarn, sur le thème de la politique familiale. Des enfants auraient été "briefés" pour faire le meilleur accueil au chef de l'Etat, agitant un drapeau tricolore sur son passage.

Sur les images du Petit Journal, on voit des écoliers saluer le président sur son passage :







Une polémique reprise par le candidat centriste, mardi matin. "On m'a dit qu'il y avait une organisation par les services de la préfecture pour que les enfants d'une école se voient remettre des petits drapeaux pour aller crier 'Vive Nicolas Sarkozy' sur le chemin". "Si cela est vrai - je ne l'ai pas vérifié, cela pose tout de même un certain nombre de questions sur la manière dont nous concevons la démocratie en France et dont on peut utiliser les enfants. Cela rappelle d'autres régimes", a estimé François Bayrou. Invité à préciser sa pensée, le candidat centriste a ajouté : "Des régimes à l'Est, vous savez bien..."

"Cela rappelle d'autres régimes" :

Sur Twitter, certains membres de la cellule riposte de l'UMP ont immédiatement dégainé. Valérie Rosso Debord a réagi aux propos de François Bayrou, regrettant que le candidat centriste se lance dans "une polémique gratuite". "Ce n'est pas le niveau, Monsieur Bayrou, vous valez mieux que cela", a écrit la députée UMP de Meurthe-et-Moselle.

TWITTER ROSSO DEBORD

© Capture écran Twitter

"La politique vaut mieux que de propager des rumeurs non vérifiées", a ajouté le député UMP du Nord Sébastien Huyghe, sur son compte Twitter.

sebastien huygues ok

© Capture écran Twitter