Violences conjugales : l'inquiétant succès du 3919

  • A
  • A
Partagez sur :

Le 3919, le centre d'appel national pour les femmes battues mis en place il y a quatre mois reçoit 80 appels en moyenne par jour. Une preuve très claire du besoin d'aide qu'éprouvent les victimes de violences conjugales. "Un gros travail d'organisation et d'accompagnement des victimes est en cours, et ce 3919, c'est le point de départ", a expliqué mercredi sur Europe 1, Valérie Létard, secrétaire d'Etat à la Solidarité.

Le 3919 reçoit 80 appels par jour en moyenne, des appels qui viennent signaler des cas de violences conjugales. Ce numéro spécial a été créé il y a quatre mois pour prendre en compte ces appels de détresse. Il prouve aujourd'hui son efficacité. Pour rappeler son importance, la secrétaire d'état à la Solidarité Valérie Létard et le ministre du Travail Xavier Bertrand, se sont rendus mercredi midi sur le lieu de la plateforme téléphonique, à Paris. "Un gros travail d'organisation et d'accompagnement des victimes est en cours, et ce 3919, c'est le point de départ", avait déclaré auparavant sur Europe 1 Valérie Létard. "C'est par ce biais-là qu'on peut recueillir les témoignages, écouter les femmes, les encourager à s'exprimer et à être accompagnées dans leurs difficultés", a ajouté la secrétaire d'Etat à la Solidarité. L'objectif est de "rappeler que ce numéro doit s'inscrire dans tous les esprits, et qu'il s'adresse non seulement aux femmes victimes de violences, mais aussi aux personnes souhaitant alerter sur des situations dans leur entourage", a conclu Valérie Létard. Selon les chiffres officiels, une femme meurt tous les trois jours de violence conjugale.