Violences à Marseille : "Nous sommes face à des crétins alcoolisés", pour Cambadélis

  • A
  • A
Partagez sur :

Au lendemain des violents affrontements entre supporters anglais et russes à Marseille, le chef de file du Parti socialiste a fustigé les hooligans russes et anglais.

INTERVIEW

"Nous sommes face à des crétins alcoolisés qui ont décidé de faire de la baston pour la baston", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis dans Le Grand Rendez-Vous d'Europe 1, dimanche. 

Fataliste. Samedi soir, une série d'affrontements entre supporters a fait 35 blessés, dont un Anglais dans un état critique, en marge du match Angleterre-Russie. Le préfet de police Laurent Nunez a fait état de six interpellations. Pour autant, le chef de file du PS se refuse à jeter l'opprobre sur les forces de sécurité, qui étaient selon lui "en nombre suffisant". "Vous n’empêcherez pas ces personnes de vouloir s’affronter. Ils se croisent dans un café et c’est immédiatement la violence", se désespère-t-il. Fataliste, Jean-Christophe Cambadélis estime : "La sécurité absolue est un fantasme".

La vente d'alcool remise en cause ? Pour autant, il l'affirme : "Ce n’est pas parce que nous avons des violences regrettables qu’il faut aujourd’hui paniquer". Jean-Christophe Cambadélis a d'ailleurs apporté son soutien aux forces de sécurité et au ministre de l'Intérieur. Si le patron du Parti socialiste n'évoque pas la possibilité d'une interdiction de la vente d'alcool aux abords des stades pendant l'Euro, il n'exclut pas de "la limiter". Samedi, soir, après le match, "la plupart des bars étaient fermés sur la Canebière et il n’y a pas eu de violence", a-t-il noté.