Villepin : "Sarkozy n’a pas défini de priorité"

  • A
  • A
Villepin : "Sarkozy n’a pas défini de priorité"
@ Reuters
Partagez sur :

L’ancien Premier ministre, en campagne pour l’élection présidentielle, veut faire de l’emploi sa priorité.

"Je vous mets au défi de me dire quelle a été la priorité du quinquennat de Nicolas Sarkozy". Dominique de Villepin, candidat à l'élection présidentielle et ancien Premier ministre, a critiqué mercredi sur Europe 1 la politique menée par le chef de l'Etat depuis 2007. "C'est la sanction du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Avec l'hyperprésidence, il n'a pas pu changer les choses parce qu'il n'a pas défini de priorités", a tranché Dominique de Villepin, qui présentera son programme "début février".

"Les jeunes sont les grands oubliés"

"Je regrette pour ma part que la priorité entre 2005 et 2007, la bataille pour l'emploi, n'ait pas été suivie", a déploré l'ancien Premier ministre. "Aujourd'hui, nous devons agir sur tous les leviers". Pour sortir de la crise, Dominique de Villepin prône l'élargissement du chômage partiel, la priorité aux PME et la formation.

"Nous devons agir sur tous les leviers" :

"Les jeunes sont les grands oubliés du marché de l'emploi", estime le président de République solidaire. "Il faut que les entreprises puissent être mobilisées pour offrir, avec un pourcentage obligatoire, un emploi pour les jeunes, notamment en apprentissage", propose Dominique de Villepin. Selon lui, "il faut revaloriser l'apprentissage et le travail manuel".

"Il faut bousculer le système"

Dominique de Villepin souhaite aussi "bousculer le système". "Le système politique en France est complètement bloqué", a-t-il jugé. Pour le transformer, le candidat à l'élection présidentielle a lancé quelques pistes telles qu’un gouvernement à 10 ministres, un passage à 8 régions au lieu de 22 actuellement et la suppression du cumul des mandats. "Je n'en peux plus d'avoir des politiques à mi-temps", a conclu l'ancien Premier ministre.