Villepin libre de rassembler en 2012 ?

  • A
  • A
Villepin libre de rassembler en 2012 ?
Dominique de Villepin a annoncé qu'il se retirait de la présidence de son parti République solidaire (RS) pour se consacrer à "une politique de rassemblement national", lundi, jour où le parquet général a confirmé sa relaxe définitive dans l'affaire Clearstream.@ MAXPPP
Partagez sur :

Libéré de Clearstream, il quitte la présidence de République solidaire avec 2012 en ligne de mire.

Dominique de Villepin se sent-il pousser des ailes ? La relaxe de l'ancien Premier ministre dans l'affaire des faux listings de la société Clearstream est devenue définitive mardi après la décision du parquet général de ne pas se pourvoir en cassation. L'ancien secrétaire général de l'Elysée a annoncé dans la foulée qu'il se retirait de la présidence de son parti République solidaire (RS), formation qu'il a lancée le 19 juin 2010.

Une posture de présidentiable

Mais en réalité, ce retrait stratégique doit permettre à l'ancien Premier ministre de se tourner entièrement vers 2012. "Dominique de Villepin a exprimé sa volonté de se consacrer pleinement à la définition d'une politique de rassemblement national pour faire face aux défis inédits qu'affronte la France" et il a décidé "de se placer en dehors de toute responsabilité partisane", affirme ainsi un communiqué du parti publié lundi soir.

"Ainsi s'engage une nouvelle étape pour Dominique de Villepin et République solidaire dans la perspective des échéances de 2012", est-il ajouté dans le communiqué, alors que la question de son éventuelle candidature en 2012 est toujours en suspens.  

Déjà, après la relaxe du président de République solidaire la semaine passée, un mail avait été envoyé à tous les adhérents et sympathisants du parti, selon les informations d'Europe 1, pour les encourager à renouveler leur soutien "dans la perspective de la campagne présidentielle". "Pour ce qui me concerne, je sors renforcé de cette épreuve et plus déterminé que jamais à servir les Français", avait par ailleurs lâché l'ancien chef du gouvernement de Jacques Chirac à la sortie du tribunal.

 

Une ébauche de programme

En attendant, Dominique de Villepin a organisé sa succession au sein du parti en demandant au très fidèle Jean-Pierre Grand de devenir président de République solidaire et à un autre député, Marc Bernier, de remplacer l'ex-ministre chiraquienne Brigitte Girardin au poste de secrétaire général.

Dominique de Villepin a en effet demandé à cette dernière "de le rejoindre pour constituer une équipe destinée à mettre en œuvre, dans les mois à venir, une telle démarche pour notre pays".

Le programme tient en cinq points, dit le communiqué de République solidaire : "la dette, l'emploi, la compétitivité de notre  économie, l'efficacité de notre système scolaire et universitaire, la  garantie de la sécurité des personnes." 

L'ancien Premier ministre semble ainsi faire un pas de plus vers une très probable candidature à l'élection présidentielle de 2012.