Villepin : "il y a un risque révolutionnaire en France"

  • A
  • A
Villepin : "il y a un risque révolutionnaire en France"
Partagez sur :

"Il y a une forte colère qui s’exprime dans notre pays, oui il y a un risque révolutionnaire en France (…) Il faut prendre cela très au sérieux", a estimé Dominique de Villepin. L’ancien premier ministre était dimanche l’invité du Grand Rendez-Vous Europe1/Le Parisien/Aujourd’hui en France.

"Il y a quelque chose que la politique ne contrôle plus", a estimé Dominique de Villepin, interrogé sur la crise économique et la tension sociale qui monte au fil des semaines, illustrée notamment pas les dernières séquestrations de dirigeants d’entreprise. "Il y a une forte colère qui s’exprime dans notre pays. Oui il y a un risque révolutionnaire en France (…) Il faut prendre cela très au sérieux", a ajouté l’ancien premier ministre qui était l’invité dimanche du Grand Rendez-Vous Europe1/Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Regardez un extrait de l'interview de Dominique de Villepin :

Un dialogue social relancé et l’accent mis sur l’éducation où les réformes ne se feraient plus avec un "objectif comptable", voilà deux axes de réforme proposés par Dominique de Villepin. L’ancien premier ministre ne s’est cependant pas joint au concert de critiques contre le bouclier fiscal, victime selon lui d’un "procès d’intention injuste fait notamment par la gauche".

Face à une "situation difficile voire dangereuse", faut-il un remaniement ministériel ? "Deux ans c’est incontestablement long pour un premier ministre", a répondu Dominique de Villepin. Précisant : "Ou on maintient la même politique et alors pourquoi changer. Ou on décide de passer à la vitesse supérieure et alors oui ça vaut la peine de chercher du renfort, peut-être un peu plus d’expérience". Avec des personnalités comme Alain Juppé, Philippe Seguin ? "Pourquoi pas". Ou Dominique de Villepin ? L’ancien premier ministre a assuré ne pas avoir "envie de redevenir ministre".