Villepin face à six internautes

  • A
  • A
Villepin face à six internautes
@ Clubvillepin
Partagez sur :

Clubvillepin.fr a diffusé mardi un extrait d’une rencontre-débat autour de l’ex-Premier ministre.

Toute ressemblance avec une émission de télévision diffusée lundi soir sur TF1, avec pour invité principal Nicolas Sarkozy, serait purement fortuite. Sur le site clubvillepin.fr, une vidéo a été diffusée mardi matin. On y découvre un premier extrait d’une rencontre-débat entre Dominique de Villepin et des internautes du réseau social Villepincom.net.

Dans une salle de réunion, avec un jardin en toile de fond, une première intervenante lance un "Bienvenue sur le réseau social Villepincom" à Dominique de Villepin installé sur une chaise, au milieu du groupe, comme Nicolas Sarkozy lundi soir dans l’émission Paroles de Français. En l’absence de Jean-Pierre Pernaut pour distribuer la parole, c’est tour à tour que les "porte-parole des internautes" se lancent et lisent leur question. En arrière plan, un cameraman semble s’être égaré.

Villepin se dit serein

La première question, qualifiée de "personnelle", concerne le jugement dans l’affaire Clearstream, attendu jeudi. "Ça fait cinq ans que cette affaire a commencé donc je suis heureux que nous arrivions au terme de cette affaire. C’est avec beaucoup de sérénité, la sérénité qui n’a rien à se reprocher, que j’attends le délibéré", affirme Dominique de Villepin.

Comme pour Nicolas Sarkozy, ce jeu de questions-réponses est l’occasion de passer en revue plusieurs sujets d’actualité. Sur la burqa, Dominique de Villepin prévient : "une interdiction générale serait sans doute pire que le mal". Pour aider les banlieues, il propose par exemple d’encourager l’installation "de commerces au rez-de-chaussée des immeubles".

Eviter les "polémiques inutiles"

"Soyons soucieux d’apporter des solutions, d’éviter des polémiques inutiles", lance Dominique de Villepin. La vidéo s’achève sur un regard en coin de l’ancien Premier ministre en direction de la caméra. Les "porte-parole des internautes" passent, eux, à la fiche de questions suivante. La rencontre-débat devait être diffusée dans son intégralité dans les heures à venir.