Villepin : et maintenant ?

  • A
  • A
Villepin : et maintenant ?
@ Reuters
Partagez sur :

L’appel interjeté dans l’affaire Clearstream chamboule peu le futur de l’ex-Premier ministre.

Dans le camp des villepinistes, c’est d’abord la colère qui prévaut parès la décision du parquet de faire appel du jugement du procès Clearstream. Les proches de l’ex-Premier ministre crient au scandale. L’intéressé lui-même a parlé vendredi soir sur Canal Plus de "décision incompréhensible".

Dominique de Villepin, dans Le Grand Journal de Canal Plus, a dénoncé un "scandale politique et judiciaire" :

Pourtant le scénario, relaxe plus appel, a été largement anticipé et ne change finalement rien au calendrier initial. 2010 sera l’année des idées. Dominique de Villepin le gaulliste va sillonner la France. Il sera en Bretagne le 15 février, avant le Rhône et la Franche-Comté. Et dès lundi soir, il donnera une conférence à Science-po Paris sur l’Afghanistan.

Villepin pense à 2012

L’objectif est évidemment d’élargir son réseau. Le noyau dur se résume pour l’instant à seulement huit députés, que l’ex-Premier ministre réunit tous les mardis. Il s’agit maintenant d’avancer sur le programme. Dominique de Villepin vient de commander à la députée Marie-Anne Montchamp un argumentaire sur les questions sociales : retraites, sécurité sociale et services publics.

L’ancien Premier ministre veut prendre l’Elysée à contre-pied, tracer sa route sans tomber dans le piège d’une affaire Clearstream bis. Le problème, confie l’un de ses proches, c’est que la préparation du deuxième procès à l’hiver 2011 va lui faire perdre du temps.

2012 est encore loin, mais Dominique de Villepin y pense. S’il mène campagne, il pourra s’appuyer sur le Club Villepin, dont le nombre d’adhérents devrait doubler d’ici dimanche soir, effet relaxe oblige, et atteindre 15.000 membres. Un club qui pourrait devenir parti après les régionales pour fédérer tous les déçus de gauche, de droite et du centre. Certains élus MoDem seraient déjà prêts à faite alliance avec les villepinistes.