Villeneuve-sur-Lot : le FN veut capitaliser

  • A
  • A
Villeneuve-sur-Lot : le FN veut capitaliser
@ MaxPPP
Partagez sur :

ZOOM - Après son score à la législative partielle, le parti poursuit sa professionnalisation.

Le FN veut capitaliser. "C'est une défaite au parfum de victoire" a affirmé Étienne Bousquet-Cassagne, le candidat FN battu au second tour, lors de la législative partielle à Villeneuve-sur-Lot. Marine Le Pen est, elle, déjà tournée, vers les prochaines élections municipales et européennes. "Nous aurons des maires en 2014, et des centaines et des centaines de conseillers municipaux", a pronostiqué la présidente du FN. L''objectif du parti est clair : "grapiller du terrain un peu plus à chaque fois" confie un dirigeant à Europe 1.

Place à la crédibilisation. Après la dédiabolisation du parti voulue par Marine Le Pen, l'heure est à la crédibilisation. Depuis septembre, le FN prépare ses cadres et futurs candidats aux élections municipales en organisant des sessions de formations. Comment parler en public, comment rédiger un tract ou encore comment gérer une mairie, voila le type d'enseignements dispensés par le parti. D'ici la fin de l'année, le FN veut devenir un parti professionnalisé à tous les niveaux.

"Le vrai défi ? Réussir à se présenter". Au Front national, on veut éviter, comme aux élections cantonales de 2011, les candidatures fragiles. "Le vrai défi n'est pas de faire des voix mais de réussir à se présenter", résume un cadre du parti. Le FN veut se présenter dans un maximum de municipalités. Et ne s'inquiète pas trop sur le nombre de candidatures."Villeneuve-sur-Lot va décomplexer les gens hésitants", espère ce cadre. "C'est la loi du commerce : plus il y a de monde dans un restaurant, plus cela attire de nouveaux clients", résume un autre responsable.

Un slogan pour les européennes. Le FN mise aussi sur les élections européennes. La campagne sera lancée lors de l'université d'été, mi-septembre. Le slogan, lui, est déjà prêt : "des villes à l'Europe, l'espoir est patriote".